Management

[Le mouvement de la semaine] Louis-Marie Guillaume, nouveau CEO d’Airweb

Résolument curieux et convaincu du potentiel de la mobilité, Louis-Marie Guillaume, 49 ans, a été nommé le 1er octobre dernier CEO d’Airweb. Fondée en 1999, la société s’est spécialisée dans le développement d’applications intégrées au système d’information de ses clients. Retour sur un parcours d’un pionnier du web, marqué par de multiples expériences.

Marié et père de trois enfants, Louis-Marie Guillaume aurait voulu devenir chef d’orchestre « Ils ont la capacité de mettre en oeuvre une adéquation de compétences pour une mélodie unique que je trouve magique » explique-il. Finalement, la carrière de Louis-Marie aura pour fil rouge les systèmes d’information.

Son MBA à HEC lui permet notamment de passer du monde traditionnel de l’informatique au monde du web. Et, d’après lui, « Internet est la continuité des systèmes d’information ». Ainsi, après avoir travaillé dans différentes entreprises spécialisées dans l’édition de prologiciels, Louis-Marie participe dès 1996 à la création de la société MatraNet, première filiale web du groupe Lagardère, en tant que Directeur Commercial. Pionnière en la matière, MatraNet développe notamment un système de Firewall pour protéger les réseaux des entreprises et avait mis au point des solutions de VoIP.

Trois ans plus tard en 1999, il rejoint la société américaine Broadvision, spécialisée dans le développement de sites de marketing personnel. « C’était avant la bulle, il s’agissait d’une époque magique ». Alors DG de la filiale française, Louis-Marie raconte avoir travaillé pour différents grands comptes comme France Telecom Business ou encore le société Lafarge.

Une aventure qui le propulse ensuite à la tête de Vignette, une entreprise spécialisée, cette fois-ci, non pas dans le marketing personnel mais dans le contenu. De nouveau DG de la filiale française, il travaille également avec des grands comptes. L’entreprise réalise notamment le 1er site du quotidien LeMonde.fr ou encore celui de TF1 et de l’OCDE.

Après plusieurs expériences dans le monde du web, Louis-Marie fait ses premiers pas dans la mobilité. Désormais oublié « le Wap était considéré comme une issue de crise par rapport au web » lors de l’éclatement de la bulle. Un peu trop en avance, le projet Wap qu’il mène en partenariat avec une filiale de Vodafone n’aboutira pas mais Louis-Marie reste convaincu du potentiel de la mobilité.

Ce qui le conduit en 2004 à rejoindre l’agence de Marketing Mobile Apocope, en tant que CEO. Egalement passionné de nautisme, Louis-Marie participe alors au lancement du marketing mobile en France. Avec pour clients Nespresso, l’ANPE ou encore Carrefour, il mène surtout une mission d’évangélisation auprès des marques avec le soutien des opérateurs télécoms. « Ces dernières étaient toutefois davantage attirées par curiosité que pour des projets concrets », explique-t-il.

Accumulant les expériences, Louis-Marie poursuit son parcours en rejoignant le géant Oracle, en tant que Directeur commercial en 2006. Une expérience de 6 ans qui le replonge notamment dans le monde des systèmes d’information.

Puis c’est le déclic : « Après le retour d’une conférence aux Etats-Unis, j’ai compris que le mobile était devenu une réalité économique au sein des entreprises ». Il décide donc de quitter Oracle, avec le soutien de ses collaborateurs, pour rejoindre AirWeb, une société qu’il connaissait depuis 8 ans et qui l’avait séduit pour plusieurs raisons. « Il s’agit d’une entreprise européenne, le fait qu’elle ait été fondée par un tandem Franco-allemand lui accorde une ouverture d’esprit qui est important pour moi. Sur le plan humain ensuite. AirWeb n’envisage pas, par exemple, de sous traiter certaines activités pour diminuer ses coûts. Nos 35 ingénieurs R&D se situent en France ».

Au-delà d’une agence, « Airweb est un spécialiste du développement d’applications dans des environnements complexes reliés à un système d’information. » Une description très technique qui s’illustre notamment par le travail d’Airweb avec Orange. « La difficulté consiste à récolter, à agréger et à présenter des contenus qui proviennent d’une multitude de sources différentes dans l’application d’Orange ». Parmi ses autres clients, Airweb compte également le PSG, Blédina ou encore Sanofi, société pour laquelle Airweb a mis au point un carnet de santé mobile disponible dans plus de 20 pays.

Autre projet de taille, le développement d’une solution qui permet de recharger sa voiture électrique depuis son portable. « L’idée est que le mobile deviennent, à terme, une véritable télécommande ».

Des missions qui devraient pouvoir rassasier la curiosité de Louis-Marie, alimentée par de multiples voyages au cours de sa vie.

Avec 52 collaborateurs, plus de 120 clients et 450 projets réalisés depuis sa création, AirWeb compte enregistrer un CA de 5M € en 2012.

Les autres mouvements de la semaine :

  • L’agence digitale Shiva Communication a annoncé cette semaine l’arrivée de Romain Quirot, au poste de Directeur des Contenus Audiovisuels.
  • Marie Scholasch a été nommée responsable CRM et e-commerce d’Expertime.
  • Jaguar Network, spécialiste de l’hébergement et du cloud computing a étoffé son équipe en recrutant Stéphane de la Motte au poste de Responsable commercial Marchés Publics.
  • Jean-Philippe Baert vient d’être nommé Directeur général d’ExactTarget France
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This