Data RoomDistribution

[E-commerce] Paiements alternatifs : vecteurs d’acquisition et de conversion

Une grande majorité des sites e-commerce n’acceptent que des moyens de paiement bancaires (carte bancaire, ou carte de crédit). Ils se privent sans doute d’une part non négligeable de porteurs de moyens de paiement alternatifs.
D’un côté, les bénéficiaires de moyens de paiement privatifs ne peuvent dépenser leur capital (points, coupons, tickets prépayés….) et de l’autre, les sites ne peuvent multiplier à l’infini leurs moyens de paiement.

Les paiements alternatifs, nouveau canal d’acquisition

Permettre aux clients de payer autrement, c’est une idée qui fait son chemin dans les services marketing des sites marchands. Elle répond à la fois à une stratégie d’acquisition et à une problématique plus sensible : les échecs de transactions liés à un rejet de paiement par CB personnelle, et ce, quelle qu’en soit la raison : solde insuffisant, mauvais scoring…

Comment accepter les nouveaux moyens de paiement sans « défigurer » la page de paiement, comment rester ergonomique et offrir un large catalogue de moyens de paiement, comment éviter de « perdre » un client en raison d’un échec de la transaction ? Cette idée est au cœur de l’activité de la société Up&Net qui, dès sa création, a cherché à résoudre cette problématique propre au e-commerce.

L’exemple de la régie de paiement créée par Up&Net

Lancée en 2005, Up&Net est spécialiste des moyens de paiements alternatifs. Elle a fondé une régie de paiement à destination des sites e-commerce, qui acceptent de fait les moyens de paiement de l’ensemble des utilisateurs de la technologie développée par cette société innovante. Un simple contrat d’apporteur d’affaires suffit pour qu’un site marchand rende sa page de paiement compatible avec tout  nouveau moyen de paiement.

La technologie développée par Up&Net est embarquée dans des plug’in  que les bénéficiaires de moyens de paiement alternatifs installent sur leur navigateur.

Ces plug’in disposent de fonctionnalités qui permettent de convertir un moyen de paiement privatif en moyen de paiement universel de type Mastercard (accepté par l’ensemble des sites marchands). Une de ces fonctionnalités permet par exemple de payer ses achats on-line avec ses points de fidélité.

Près de 300 sites marchands sont d’ores et déjà partenaires de la régie de paiement créée par Up&Net. Pixmania, Estee Lauder, Sarenza, Priceminister et bien d’autres n’ont eu à faire aucune intégration technique et n’ont subi aucun impact opérationnel. L’adhésion est d’autant plus simple qu’elle repose uniquement sur une rémunération à la performance. La régie offre une garantie de traçabilité des ventes et une sécurisation des paiements avec une garantie de solvabilité  des transactions.

Avec sa régie de paiement, Up&Net transforme la page de paiement en outil marketing et, plus récemment, cette société innovante a développé une nouvelle gamme d’outils afin de répondre à un autre enjeu majeur pour les sites marchands : l’optimisation de leur taux de conversion.

Avec sa gamme d’API dédiée au e-commerçants, Up&Net couvre toute la chaine de valeur du paiement. En amont, en permettant aux moyens de paiement privatifs d’être acceptés sur des sites e-commerce. En aval, en mettant à la disposition des e-commerçants des outils marketing centrés sur le paiement.

 

[Publi-reportage]

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Sur le même sujet

Close
Share This