AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsMedia

Le patron de Salesforce met la main sur le magazine Time pour 190 millions de dollars

Racheté il y a moins d’un an par le groupe de presse Meredith, le magazine Time change déjà de propriétaire. Célèbre dans le monde entier, le magazine américain, réputé pour ses couvertures décapantes, s’apprête à tomber dans le giron du milliardaire américain Marc Benioff, fondateur et patron du groupe Salesforce, et de son épouse Lynne. Le montant de l’opération, qui doit être conclue d’ici 30 jours, s’élève à 190 millions de dollars.

Passage éclair au sein de MeredithApple-converted-space »> 

Le magazine Time sera tombé dans l’escarcelle de Meredith pour une période plus qu’éphémère. Alors que le groupe de presse avait racheté fin 2017 son rival Time, éditeur du célèbre magazine éponyme, pour 2,8 milliards de dollars, Meredith avait rapidement décidé de vendre la plupart des titres de Time dans le cadre d’un plan d’économies pour éponger sa dette. En mars, Meredith avait ainsi annoncé chercher des repreneurs pour les magazines Fortune, Sports Illustrated, Money et… Time. Toutefois, malgré le rachat du magazine américain par le patron de Salesforce, les liens ne seront pas totalement rompus entre Time et Meredith. Et pour cause, un contrat pluri-annuel a été conclu entre le couple Benioff et le groupe de presse pour que ce dernier fournisse ses services de marketing, d’abonnement et d’impression au magazine américain.

Le rachat de Time par Marc Benioff et son épouse est une nouvelle illustration de l’intérêt des milliardaires pour la presse traditionnelle. En 2013, Jeff Bezos, l’homme le plus riche du monde, s’était notamment offert le Washington Post pour 250 millions de dollars. De son côté, Warren Buffett avait déboursé 142 millions de dollars en 2012, via sa holding Berkshire Hathaway, pour racheter 63 journaux du sud-est des États-Unis, détenus par le groupe Media General.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet