AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsMedia

Le patron de Salesforce met la main sur le magazine Time pour 190 millions de dollars

Racheté il y a moins d’un an par le groupe de presse Meredith, le magazine Time change déjà de propriétaire. Célèbre dans le monde entier, le magazine américain, réputé pour ses couvertures décapantes, s’apprête à tomber dans le giron du milliardaire américain Marc Benioff, fondateur et patron du groupe Salesforce, et de son épouse Lynne. Le montant de l’opération, qui doit être conclue d’ici 30 jours, s’élève à 190 millions de dollars. 

Le groupe Meredith a indiqué que la transaction n’avait aucun lien avec Salesforce. Il s’agit uniquement d’une acquisition à titre personnel. «M. et Mme Benioff ne seront pas impliqués dans les activités du magazine au quotidien ni dans les décisions éditoriales, qui resteront entre les mains de l’équipe dirigeante actuelle de Time», a précisé Meredith dans un communiqué. Pour Marc Benioff, qui a qualifié sur Twitter le magazine de «trésor de notre histoire et de notre culture», «le pouvoir de Time a toujours résidé dans sa façon unique de raconter les gens et les sujets qui nous touchent tous et nous connectent les uns aux autres». Selon Meredith, Time touche une audience cumulée de plus de 100 millions de lecteurs sur papier et en ligne. 

Passage éclair au sein de Meredith 

Malgré le montant élevé de l’opération, le paiement s’effectuera en liquide. Marc Benioff peut se permettre cette petite fantaisie dans la mesure où sa fortune personnelle est estimée à 6,7 milliards de dollars, ce qui en fait la 404ème fortune mondiale, selon le classement établi par Forbes. Cette richesse est notamment le fruit de la réussite de Salesforce, entreprise créée de ses mains en 1999. Il possède 5% de la firme américaine, qui a enregistré un chiffre d’affaires de 10,4 milliards de dollars en 2017. L’éditeur de logiciels spécialisé dans la gestion de la relation client, qui pèse aujourd’hui 119 milliards de dollars à Wall Street, vise les 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires entre 2020 et 2022. 

Le magazine Time sera tombé dans l’escarcelle de Meredith pour une période plus qu’éphémère. Alors que le groupe de presse avait racheté fin 2017 son rival Time, éditeur du célèbre magazine éponyme, pour 2,8 milliards de dollars, Meredith avait rapidement décidé de vendre la plupart des titres de Time dans le cadre d’un plan d’économies pour éponger sa dette. En mars, Meredith avait ainsi annoncé chercher des repreneurs pour les magazines Fortune, Sports Illustrated, Money et… Time. Toutefois, malgré le rachat du magazine américain par le patron de Salesforce, les liens ne seront pas totalement rompus entre Time et Meredith. Et pour cause, un contrat pluri-annuel a été conclu entre le couple Benioff et le groupe de presse pour que ce dernier fournisse ses services de marketing, d’abonnement et d’impression au magazine américain.

Le rachat de Time par Marc Benioff et son épouse est une nouvelle illustration de l’intérêt des milliardaires pour la presse traditionnelle. En 2013, Jeff Bezos, l’homme le plus riche du monde, s’était notamment offert le Washington Post pour 250 millions de dollars. De son côté, Warren Buffett avait déboursé 142 millions de dollars en 2012, via sa holding Berkshire Hathaway, pour racheter 63 journaux du sud-est des États-Unis, détenus par le groupe Media General. 

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer