ActualitéBusinessEuropeTech

Salesforce va investir 2,2 milliards de dollars en France sur 5 ans

Salesforce mise sur la France. A l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron aux États-Unis, le spécialiste américain des logiciels de gestion de la relation client (CRM) a annoncé son intention d’investir 2,2 milliards de dollars dans l’Hexagone au cours des cinq prochaines années. Le groupe basé à San Francisco indique qu’il investit en France via Salesforce Ventures et son fonds EMEA de 100 millions de dollars.

L’enveloppe de 2,2 milliards de dollars doit permettre à Salesforce d’augmenter ses effectifs, la taille de ses bureaux ainsi que sa capacité d’hébergement en France pour accompagner ses clients. «Ce nouvel investissement va stimuler la croissance, l’innovation et la réussite de nos clients dans le pays», assure Marc Benioff, le patron de Salesforce, qui est estime que «la France représente une opportunité formidable».

Multiplier par 6 le chiffre d’affaires d’ici 2034

Dans l’Hexagone, Salesforce a investi dans plusieurs entreprises françaises, notamment FollowAnalytics et Sigfox. En France, le géant du CRM a également mis la main sur les sociétés InStranet, EntropySoft et Kerensen Consulting. En outre, Salesforce possède également des centres de R&D à Paris et Grenoble.

L’entreprise américaine a réalisé un chiffre d’affaires de 10,4 milliards de dollars sur l’exercice 2017. Pour les prochaines années, Salesforce s’est fixé des objectifs très ambitieux. Et pour cause, dans sa quête pour tenir à distance la concurrence, l’éditeur américain a l’ambition de réaliser un chiffre d’affaires de 60 milliards de dollars à l’horizon 2034. Dans un premier temps, le groupe américain entend doubler le géant allemand SAP, spécialisé dans les logiciels et les services pour les entreprises, avec un chiffre d’affaires supérieur à 20 milliards de dollars entre 2020 et 2022, avant de s’attaquer à Oracle et IBM, en visant 40 milliards de dollars de revenus en 2028. L’étape ultime de cette stratégie agressive consistera donc à atteindre 60 milliards de dollars en 2034 pour faire jeu égal avec Microsoft, leader mondial incontesté du logiciel.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer