ActualitéBusinessMarketing & Communication

Le réseau social de voisinage Nextdoor lève 21,6M de dollars

Le réseau social privé de voisinage Nextdoor vient de boucler une levée de 21,6M $.

nextdoor

La start-up américaine a notamment levé 15M $ auprès du fonds Greylock Partners. Représenté par David Sze, ce fonds avait notamment investi dans Facebook et LinkedIn à leurs débuts.

Cité par l’agence Reuters, David Sze a estimé que les réseaux sociaux spécialisés constituaient désormais la nouvelle génération de Social Media après Facebook.

Lancé fin 2011 par Nirav Tolia, le réseau social recense désormais plus de 8000 quartiers à travers les Etats-Unis et près de 500 000 messages sont échangés chaque jour sur cette plateforme.

Grâce à cette augmentation de capital, Nextdoor compte étendre son service à l’international.

Au total, les fonds levés par la start-up s’élèvent à 40,2M $.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

8 commentaires

  1. Ah oui effectivement, peuplade existe depuis 2003. C’est là qu’on voit la dynamique entrepreneuriale aux USA comparée à la France…
    C’est un peu du OVS par quartier, trop de spécialisation tue la spécialisation, je pense que David Sze n’a pas totalement raison.

  2. Sinon, il y a aussi http://www.proxiti.com, premier réseau d’informations hyperlocales de France qui a vu son audience exploser ces derniers temps, et qui cherche aussi à lever des fonds pour développer son modèle.

    Mais il est vrai que nous ne sommes pas basés dans la Silicon Valley et que l’écosystème des fonds français est très parisien.

    Permettez nous donc d’utiliser cette zone pour faire appel à tout partenaire ayant une vraie appétence sur ce sujet et qui souhaite nous accompagner pour développer un Nextdoor adapté à la France.

Le réseau social de voisinage Nextdoor lève 21,6M de dollars
Comment Califrais veut repenser l’approvisionnement au coeur du marché de Rungis
Pourquoi Walmart tient tant à TikTok?
Silicon Carne : Être Black dans la Silicon Valley
TikTok: pourquoi Donald Trump approuve un accord incluant Oracle et Walmart
Qui est Palantir, la société de traitement de données de masse qui entrera en Bourse à la fin du mois
GAFA: la Commission européenne prête à exclure les géants de la Tech du marché commun
Copy link