ActualitéCrowdfunding

Lending Club chute en Bourse, Renaud Laplanche démissionne

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Nouvelle secousse à la Bourse de New York hier pour Lending Club. La plateforme américaine de crowdfunding spécialisée dans les prêts a perdu plus de 20% dans les échanges après avoir annoncé que son fondateur, le Français Renaud Laplanche, démissionnait de ses fonctions de PDG. « Sa démission fait suite à un examen interne d'une vente de 22 millions de dollars en prêts "near-prime" à un seul investisseur, en contravention des instructions expresses de l'investisseur (…), en mars et avril 2016 », détaille la société dans un communiqué.

Des résultats financiers encourageants

Désormais, c'est Scott Sanborn, le président de Lending Club, qui prendra les commandes de l'entreprise en tant que nouveau PDG, au côté de Hans Morris, qui devient président exécutif. «Un principe clé de la société est de maintenir les plus hauts niveaux de confiance avec les emprunteurs, les investisseurs, les régulateurs, les actionnaires et les employés», déclare ce dernier dans un communiqué. « Alors que l'impact financier de ces 22 millions de dollars en ventes de prêts était mineur, une violation des pratiques commerciales de la société ainsi que l'absence de divulgation complète lors de l'examen était inacceptable pour le conseil ».

Ces mouvements à la tête du poids lourd du crowdfunding surviennent alors que, dans le même temps, la FinTech présentait hier des résultats financiers encourageants avec un chiffre d'affaires opérationnel en hausse de 87%, à 151,3 millions de dollars, au cours du premier trimestre. Par ailleurs, son résultat net a atteint les 4,1 millions de dollars sur la période, alors qu'elle affichait une perte de 6,4 millions de dollars un an plus tôt à la même période.

Programme de rachat d'actions

Fondé en 2007, Lending Club revendique aujourd'hui plus de 18 milliards de dollars de crédits déjà octroyés – dont plus de 2,7 milliards au cours du dernier trimestre – via sa plateforme de prêt « peer-to-peer ». Selon ses statistiques, plus de 1,3 million de prêts ont été accordés. Pour financer son développement, plusieurs tours de table avaient été réalisés jusqu'à son introduction en Bouse en décembre 2014.

A l'époque, la société s'était introduite sur la place de New York avec un prix par action de 15 dollars, lui permettant de lever environ 870 millions de dollars, ce qui en faisait l'une des FinTech les plus prometteuses. Depuis, le cours de l'action a été plusieurs fois bousculé en Bourse. Au premier trimestre, le conseil d'administration a approuvé un programme de rachat d'action de 150 millions de dollars sur l'open market.

Bouton retour en haut de la page

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media