Actualité

Les bénéfices de Google déçoivent les analystes, mais pas les marchés

Les analystes attendaient un peu plus que les 19% de croissance du chiffre d’affaires de Google, atteignant les 66 milliards de dollars en 2014. Côté bénéfices, ils sont de 14,4 milliards de dollars, avec une progression de 41% sur le dernier trimestre 2014.

Patrick Pichette, directeur financier du groupe explique que les variations de cours du dollar face aux devises étrangères auraient couté cher à Google, et ce malgré les couvertures garanties par leurs assurances.

En dépit de ces explications, et à y regarder de plus près, la croissance du nombre de clics sur les publicités sur Google a également ralenti, concomitamment à un prix moyen du clic en baisse de 3%.

google-repartition-des-revenus-2014

Parmi les autres inquiétudes des analystes sont les dépenses que certains jugent excessives dans des projets qui ne sont pas le coeur d’activité de Google (Google Car, …), ce à quoi Patrick Pichette n’a pas manqué de répondre que l’équipe dirigeante de Google avait « une approche disciplinée », et n’hésitait pas à mettre en pause, des projets à l’instar des Google Glass.

L’action Google enregistrait une hausse de 0,13% à la clôture du Nasdaq.

Bouton retour en haut de la page
Les bénéfices de Google déçoivent les analystes, mais pas les marchés
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs