Affaires publiquesBusinessFrenchWeb BusinessLes émissionsTech

Les conseils du CDO d’Axa France pour relever le défi du RGPD

Les entreprises du monde entier sont engagées dans la dernière ligne droite avant l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD). Adopté définitivement en avril 2016, ce texte vise à permettre à l’Europe de s’adapter aux nouvelles réalités engendrées par le numérique, mais aussi et surtout, à mieux encadrer la circulation des données privées des citoyens européens. Cependant, l’application de cette disposition le 25 mai prochain a pris des allures de course contre la montre pour les entreprises.

Et pour cause, elles vont devoir se conformer à un nouveau processus de sécurisation et de transparence des données. Or la plupart des entreprises, pour ne pas dire la majorité, ont un train de retard en matière de stockage et de circulation des données. Bien souvent, elles n’ont pas saisi rapidement l’impact du RGPD sur leur modèle économique et leurs revenus, ce qui complique leur tâche pour rester dans les clous de la loi et poursuivre leur croissance.

Pour autant, est-il trop tard pour ces entreprises ? Non aux yeux d’Antoine Denoix, CDO d’Axa France. Tombé dans la marmite de la data lors de son passage chez Google il y a dix ans, il a lancé la start-up Fifty-five, spécialisée dans le marketing digital et l’exploitation des données. Aujourd’hui au sein d’Axa, il s’emploie à développer une culture de la data au sein de l’assureur français. Dans son dernier ouvrage «Big Data, Smart Data, Stupid Data… Comment (vraiment) valoriser vos données» (Dunod), Antoine Denoix livre ses conseils pour aider les dirigeants d’entreprises mais aussi les dirigeants politiques à négocier avec succès ce virage crucial de la data.

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Les conseils du CDO d’Axa France pour relever le défi du RGPD
Bourse: comment choisir son broker pour investir depuis son smartphone
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler