A la uneEuropeHealthcareLa PosteStart'inPost

Les Français de Doctolib veulent convaincre les médecins européens

Frenchweb vous propose de découvrir une série de portraits de jeunes entreprises innovantes des secteurs du commerce, des services et des objets connectés.

Cette semaine, la start-up Doctolib, un nouveau service dans le secteur de la e-santé, avec Stanislas Niox-Chateau, CEO et cofondateur de Doctolib.

Frenchweb: Doctolib, comment ça marche?

Doctolib.fr propose en temps réel les disponibilités de milliers de médecins et dentistes partout en France, permettant ainsi aux Français de réserver en ligne, 7j/7 et 24h/24 leur prochain rendez-vous médical, qu’il soit pour eux-mêmes ou pour leurs proches (enfant, conjoints, etc.).

Pour les médecins, Doctolib est un outil SaaS de gestion de rendez-vous et de développement de patientèle. Le service leur permet de réduire de 30% leur temps de gestion des appels et de diviser par 4 le nombre de rendez-vous non honorés. Doctolib leur amène aussi de nouveaux patients, un atout majeur en particulier pour les jeunes médecins.

En 2014, vous avez entamé votre l’internationalisation, pourriez-vous nous faire un bilan de cette première année?

Nous avons entamé notre développement en France début 2014 et lançons actuellement le recrutement de CEOs pour les pays européens dans lesquels nous allons nous implanter dans les mois à venir. D’ici fin 2015, nous aurons lancé un annuaire exhaustif de l’ensemble des médecins européens. Notre objectif : avoir des médecins utilisateurs dans 5 pays européens fin 2016.

Pourriez-vous nous raconter les difficultés que vous avez dû surmonter depuis le début de l’aventure Doctolib?

doctolibe-equipe
L’équipe Doctolib à Paris.
Je n’utiliserai pas le mot « difficultés » mais plutôt « challenges » ! Nous sommes passés de 10 à 110 salariés en 12 mois avec l’ouverture de 15 bureaux en province. Nous avons dû dès le début nous structurer très fortement avec la création de process, de reporting, de départements Contenu, Éxpérience, Praticien, etc. afin de permettre à nos équipes commerciales de se consacrer uniquement à leur mission principale : faire connaitre notre service à un maximum de médecins en France. Cela est aussi valable pour moi puisque je passe toujours la moitié de mon temps en province à rendre visite à nos équipes sur le terrain.

Nous avons aussi dû nous adapter au monde de la santé que nous ne connaissions pas tous très bien au départ. Cependant, nous avons rencontré au cours des derniers mois des milliers de médecins, de directeurs de cliniques, de présidents de syndicats, etc. Nous avons désormais une connaissance très fine des différents acteurs du secteur et des spécificités de chacune des spécialités médicales.

Quels sont les trois principaux conseils que vous donneriez à l’écosystème start-upper français pour accompagner plus efficacement les entrepreneurs dans l’internationalisation?

Je conseillerais aux entrepreneurs de penser à la scalabilité de leur projet dès les premières lignes de leur business plan en identifiant très tôt les marchés cibles visés au-delà de la France. Cette approche permet de travailler en amont pour comprendre les marchés, rassembler des chiffres et analyses, rencontrer des professionnels sur place, etc.

Cette vision initiale m’amène à un second conseil qui est de s’associer et d’embaucher des profils internationaux comme premiers salariés clés. Chez Doctolib par exemple nos directeurs Marketing, Développement etc. ont tous travaillé pour des start-up à l’étranger.

Enfin, toujours d’un point de vue humain, je pense qu’il faut engager très en amont et simultanément sur tous les pays le processus de sélection de Country Managers. Cela prend énormément de temps et représente – de loin – le premier facteur clé de succès du développement international d’une start-up.

[tabs]

[tab title= »A propos de Doctolib »]

Secteur d’activité : e-santé

Fondateurs Stanislas Niox-Chateau, Ivan Schneider et Jessy Bernal

Siège : Paris

Date de création : 2013

Fonds levés : 5 millions d’euros au total

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »L’avis de Hugues Hansen, DG de Start’inPost »]

Capture d’écran 2015-05-11 à 12.17.25« Doctolib est un très bel exemple de la puissance de la transformation numérique et de son extrême rapidité, lorsque cette dernière aborde un secteur plutôt traditionnel.

L’équipe de Doctolib, composée de professionnels du digital – notamment des professionnels d’application de réservation – est allée à la rencontre de milliers de clients potentiels et à la rencontre de l’ensemble des acteurs du secteur, pour affiner sa proposition de valeur. L’offre de Doctolib ainsi construite, permet d’améliorer les coûts et le temps passé des médecins sur des tâches non prioritaires. La résolution de cette « douleur » combinée à l’amélioration de la qualité du service pour les patients, a permis une croissance très rapide de la start-up en France. Cependant comme sur l’ensemble des marchés du numérique, être un des leaders en France ne suffit plus à garantir la pérennité d’une entreprise. Dès les prémisses, il est nécessaire de penser le projet « mondialisé », pour lui donner toutes les chances de réussir. Ainsi, moins de deux ans après son lancement, Doctolib part à la conquête de l’Europe, avec pour objectif d’offrir aux Européens l’accès à un annuaire de soins médicaux exhaustif multi-countries. »
[/tab]

 

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Start’inPost en bref »]

 

Start-inPost-logo

Start’inPost est un programme d’accompagnement pour start-up. Il se déroule de manière intensive sur un an et a pour objectifs à la fois de raccourcir le « time to market » et de mettre la start-up dans les meilleures conditions pour développer son activité ou son projet.

Pour contacter Start’inPost, rendez-vous sur Twitter : @startinpost

Plus d’informations à propos de Start’inPost :
Contact : Start’inPost
Site Web : startinpost.com

[/tab]

[/tabs]

[Contenu réalisé en partenariat avec Start’inPost, accélérateur du Groupe La Poste]

FrenchWeb

Pour contacter la FrenchWeb, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This