ActualitéStartup

Les professionnels du numérique interpellent le gouvernement sur le statut JEI

Les professionnels du numérique, réunis au sein de différentes organisations (AFDEL, SNJ et le Syntec Numérique), viennent de publier une tribune commune, dans laquelle ils saluent le vote de la gauche sénatoriale, rétablissant le statut de la Jeune Entreprise Innovante (JEI) dans sa version antérieure à 2011. Ils rappellent à cette occasion « l’urgence pour l’Exécutif de respecter ses engagements » afin que les entreprises innovantes puissent continuer à se développer au sein de l’Hexagone.

En effet, lors du dernier exercice budgétaire le gouvernement avait raboté le dispositif JEI afin d’économiser près de 57M €. Nicolas Sarkozy avait alors qualifié ce système de « balle perdue ». Une réforme qui, selon les organisations professionnelles du numérique, aurait malmené la compétitivité d’environ 2000 entreprises, les amputant chacune d’un gain de près de 66 000 €.

A présent, les jeunes entreprises innovantes attendent la validation par l’Assemblée Nationale de la proposition du Sénat. La question étant de savoir si la JEI, dans sa version de 2011, sera entérinée ou bien si le gouvernement fera un geste en faveur « des pépites de la nation ».

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Les professionnels du numérique interpellent le gouvernement sur le statut JEI
Genius, la caisse connectée de La Poste, laisse 23 millions de logs d’entreprises en libre accès
YouTube
YouTube et les annonceurs: chronique d’une relation compliquée
Reconnaissance faciale
Inégalités, préjugés: des chercheurs appellent à réguler l’intelligence artificielle
Aircall lance une marketplace pour créer un écosystème d’applications B2B autour de la téléphonie
FinTech : Qwil lève 24,4 millions de dollars pour accorder des prêts aux freelances et aux petites entreprises
Recrutement international: le Lillois Cooptalis lève 14 millions d’euros pour financer son expansion
Copy link