A la uneActualité

Les résultats de Twitter déçoivent, le modèle économique va devoir convaincre en 2015

Les résultats de Twitter pour le premier trimestre 2015 sont tombés, et ils sont décevants. Le groupe enregistre bien une hausse de ses revenus de 74% d’une année à l’autre, à 436 millions de dollars, mais ils sont en dessous des attentes. Twitter avait promis de dégager 450 millions de dollars de revenus. Pour les actionnaires, ces résultats délivrent un message : le modèle économique du réseau social n’a pas encore trouvé sa vitesse de croisière, notamment sur ses offres aux entreprises.

Les pertes de la société augmentent, passant de 132 millions de dollars à la même période l’année dernière à 162 millions de dollars. Côté revenus publicitaires sur ce trimestre, ils atteignent 388 millions de dollars, en baisse par rapport au dernier trimestre 2014.  Pour 2015, le CEO Dick Costolo a du réduire les estimations sur le chiffre d’affaires attendu, comptant sur 2,1 ou 2,2 milliards de dollars, contre 2,35 milliards auparavant.

Capture d’écran 2015-04-29 à 10.51.52

Pour expliquer ces résultats, Dick Costolo évoque le temps nécessaire pour que les nouveaux produits acquis par Twitter soient monétisés. Les espoirs de Twitter reposent également sur les deux produits mobiles natifs «puissants que sont Periscope et Vine», indique le CEO. Sur sa page de recrutement, Twitter cherche encore d’ailleurs à renforcer ses équipes sur le sujet pour trouver la recette gagnante.

Deux acquisitions pour améliorer ses performances publicitaires

C’est bien sur l’impact marketing et commercial des contenus du réseau que les annonceurs tergiversent encore. Pour les rassurer, Twitter a également annoncé dans la foulée de ces résultats deux acquisitions pour améliorer ses performances publicitaires. Le rachat de la société TellAppart, spécialisée dans le retargeting publicitaire multi-supports. Enfin, Twitter annonce un partenariat stratégique avec DoubleClik, la régie détenue par Google, et qui doit lui permettre d’affiner ses données de recherches et de performances pour les marketeurs.

Deux semaines avant ces résultats, Twitter annonçait d’ailleurs qu’il allait couper l’accès gratuit à sa plateforme de données liées aux tweets Firehorse. En jeu, la possession des données, et évidemment, leur analyse en interne pour pouvoir bâtir de nouvelles offres.

A Wall Street, le titre a plongé de 18% suite à ces annonces. Twitter a franchi fin mars la barre des 300 millions d’abonnés, avec une communauté de 302 millions d’utilisateurs.

Tags
EquipAUto

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This