/ Brand Content

«L’intelligence artificielle ne fait pas sa loi seule» Thomas Kerjean, Microsoft France

[Contenu réalisé en partenariat avec Microsoft France]

L’intelligence artificielle va venir étendre les capacités de l’être humain et amplifier son ingéniosité : telle est la vision de Microsoft sur le sujet qui agite la planète Tech en ce moment. Mais pour autant, les inquiétudes et les fantasmes demeurent. Faut-il, comme le buzz nous y incite, avoir peur de l’intelligence artificielle ? Démontons avec Thomas Kerjean, Cloud Division Director, Microsoft France les contre-vérités les plus entendues sur le sujet.

Pour en finir avec le mythe de l’IA destructrice

L’intelligence artificielle va-t-elle un jour dépasser l’homme ? Nos emplois sont-ils en danger ? Et si oui, dans quelle mesure et dans quelles filières ? Quelle place pour la France dans la course mondiale à l’intelligence artificielle ?  La réponse de Thomas Kerjean est sans détour : « Même si ses processus d’apprentissage, comme le machine-learning et le deep-learning, le sont, l’IA n’est pas autonome, ne fait pas sa loi seule, elle ne détermine pas seule ses comportements. » 

Pour autant, sans céder au catastrophisme ambiant, Microsoft reconnaît l’ampleur de la révolution à venir : oui, l’intelligence artificielle est une lame de fond qui aura ses conséquences schumpétériennes sur nos économies : des emplois seront détruits, et d’autres seront créés – mais contrairement aux idées reçues, ceux que l’on appelle les cols blancs seront probablement les plus touchés.

Pédagogie, positivité, diversité

Dans ce changement de paradigme, le rôle de Microsoft est d’éduquer et de promouvoir la pédagogie contre la peur qui empêche de comprendre, d’anticiper et d’accompagner les enjeux de l’intelligence artificielle. Pour Microsoft, c’est la démarche qui permettra de voir émerger une IA positive et au service de la société, comme notamment dans la recherche médicale. Citons par exemple l’application Helpicto permet à des autistes de communiquer avec le monde entier aujourd’hui grâce à une application d’intelligence artificielle. Enfin, Microsoft s’engage aussi pour la diversité dans l’IA, afin de répondre à l’ensemble des besoins économiques, sociétaux, et politiques.

Plus de détails avec Thomas Kerjean, Cloud Division Director, Microsoft France : 

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
«L’intelligence artificielle ne fait pas sa loi seule» Thomas Kerjean, Microsoft France
Comment créer un questionnaire en ligne efficace ?
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Essity Ventures : accompagner des start-up pour construire le futur de l’hygiène et de la santé
Comment Capgemini met l’éthique au cœur de l’intelligence artificielle à travers ses métiers
Comment AppStud veut repenser le modèle de l’ESN
Comment Devlyx aide les buralistes à se digitaliser