ActualitéBusinessHR TechMarketing & Communication

LinkedIn: +44% de chiffre d’affaires au dernier trimestre 2014

La courbe des recettes de LinkedIn poursuit sa progression: le réseau social américain a dégagé un chiffre d’affaires de 643 millions de dollars sur le quatrième trimestre 2014, contre 447 millions de dollars au dernier trimestre de l’année précédente. Cela représente une hausse de 44%. LinkedIn déjà avait vu son chiffre d’affaires progresser de 45% sur le troisième trimestre de son exercice fiscal 2014 à 568 millions de dollars.

En revanche, le résultat net baisse: il est passé de 3,78 millions de dollars au dernier trimestre 2013 à 2,99 millions de dollars au dernier trimestre 2014. Au total sur l’année 2014, LinkedIn affiche une perte nette de 15,3 millions de dollars, alors qu’il avait dégagé un bénéfice de 26,7 millions de dollars en 2013. Sur les trois premiers mois de 2015, l’entreprise table sur un chiffre d’affaires compris entre 618 et 622 millions de dollars.

Contrairement à Twitter, qui tire l’essentiel de leurs revenus par la publicité, LinkedIn tire le principal de ses ressources de la vente de services dits « talent solutions » (commercialisation de fonctions et d’outils pour les chasseurs de têtes…).  Sur le marché français, LinkedIn revendique 9 millions de membres, comme Viadeo. Au total, il en revendique 347 millions.

Lire aussi:

>> LinkedIn : les secteurs qui recrutent le plus et les profils les plus recherchés en France

Bouton retour en haut de la page
LinkedIn: +44% de chiffre d’affaires au dernier trimestre 2014
[Série B] Pretto lève 30 millions d’euros pour déployer sa plateforme en B2B
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
[Seed] Logement étudiant: Roof lève 3 millions d’euros auprès de XAnge et Founders Future
[Serie A] 40 millions pour Resilience afin de réinventer la façon de soigner le cancer