AcquisitionActualitéHR TechMarketing & CommunicationTech

LinkedIn s’attaque au marché du recrutement par la Big data et rachète Careerify

LinkedIn vient d’annoncer l’acquisition de Careerify, une start-up basée à Toronto spécialisée dans la gestion des ressources humaines. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. La société développe plusieurs solutions de gestion de la mobilité interne dans les grands groupes et de développement de la marque employeur (content marketing…).

Mais elle est aussi à l’origine de « Talent Acquisition Software », une solution pour gérer les recrutements et favoriser l’engagement des collaborateurs. Concrètement, le logiciel permet d’utiliser les contacts des salariés sur les réseaux sociaux pour recruter de nouveaux talents, et obtenir des recommandations. Plusieurs grandes entreprises comme Deloitte, Microsoft ou Unilever utilisent ses services.

« Careerify ne concentrera plus ses efforts sur la mobilité interne et l’image de la marque employeur. Nous allons nous concentrer uniquement sur la poursuite de l’amélioration de notre logiciel de référence (recommandation, ndlr) des employés pour les clients existants, et nous ne prendrons pas de nouveaux clients » explique Harpaul Sambhi, le fondateur de PDG de Careerify.

« Nous avons décidé de rejoindre LinkedIn en raison de ce qui nous manquait : atteindre une grande échelle. Plus de 30 000 entreprises à travers le monde utilisent LinkedIn pour le recrutement, et avec plus de 347 millions de membres, LinkedIn offre l’opportunité d’avoir un impact beaucoup plus important sur la recherche d’emploi et l’embauche » poursuit-il. Rien n’est précisé cependant sur l’intégration des solutions et des équipes avec le réseau social professionnel.

A lire également : LinkedIn : les secteurs qui recrutent le plus et les profils les plus recherchés en France

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
LinkedIn s’attaque au marché du recrutement par la Big data et rachète Careerify
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués