ActualitéRetail & eCommerce

LivingSocial se sépare de 20% de ses effectifs

C’était l’une des étoiles montantes de l’achat groupé sur Internet aux côtés de Groupon : LivingSocial a annoncé qu’il allait réorganiser ses activités, ce qui se traduit par le licenciement de 20% de ses effectifs totaux, soit 400 postes. Les emplois concernés sont ceux dédiés aux ventes à Torrance, en Californie.

« Les actions d’aujourd’hui visent à créer un modèle de vente plus rationnel et plus efficace qui permettra à l’entreprise de financer les zones de croissance – à savoir la technologie, la data science et mobile » déclare Gautam Thakar, le PDG qui a pris ses fonctions en août dernier. En octobre 2013, LivingSocial avait fait évoluer son modèle économique. Il avait délaissé les offres quotidiennes envoyées par e-mail pour s’orienter vers une marketplace proposant des « deals » permanents.

« Cette réorganisation répond à la nécessité pour l’entreprise de se concentrer davantage sur la refonte de sa mission et de redéfinir le marché dans une industrie qui est stagnante, et trop dépendante des e-mails. (…) Nous nous sommes engagés, pour plusieurs années, à bâtir une entreprise durable qui réponde mieux aux besoins de nos millions de clients et milliers de marchands » a poursuit M. Thakar.

Au troisième trimestre, LivingSocial, dont un tiers du capital est détenu par Amazon, a publié une perte nette de 32 millions de dollars, pour 64 millions de dollars de chiffre d’affaires.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
LivingSocial se sépare de 20% de ses effectifs
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link