ActualitéAmérique du nordBusinessHealthcareRetail & eCommerceTransport

Livraison par drone: UPS entre dans la course

AFP

Le groupe postal américain UPS a annoncé mercredi de solides résultats au deuxième trimestre, les attribuant à une hausse des volumes de colis envoyés aux Etats-Unis du fait d’une envolée du commerce en ligne. Le groupe de logistique pourrait en outre proposer, avant la fin de l’année, un service commercial de livraisons de marchandises et paquets par drones.

« Nous devrions obtenir la certification à l’automne de cette année », a déclaré à l’AFP Jim Barber, le numéro 2 du groupe, dans un entretien téléphonique.

UPS a dégagé un bénéfice net de 1,68 milliard de dollars, en hausse de 13,5% sur un an, pour un chiffre d’affaires de 18,04 milliards de dollars, en augmentation de 3,4%. Le groupe a attribué sa bonne performance à une forte hausse des volumes de paquets envoyés aux Etats-Unis, alimentée par un bond de 30% des colis à livrer dans les 24H, spécialité des commerçants en ligne.

« La demande pour une livraison rapide (traduit) un changement rapide de notre industrie », a souligné le PDG David Abney.

Contrecarrer Amazon et FedEx

Les secteurs de la santé et de la distribution ont particulièrement été en verve, précise UPS, qui a annoncé la veille de nouveaux services pour contrecarrer l’offensive d’Amazon dans la logistique et celle de son éternel rival FedEx dans le commerce en ligne.

La société d’Atlanta va étendre ses points de collecte et de dépôts de colis aux Etats-Unis, les portant à 21 000, afin d’être implantée à moins de huit kilomètres du domicile de plus d’un Américain sur deux, a affirmé le M. Abney. Il propose également désormais UPS Worlwide Economy, qui donne aux PME des options d’expédition à l’international financièrement plus économiques qu’auparavant. 

Si la durée de livraison de ces envois transfrontaliers sera de cinq à dix jours, UPS compte séduire les marchands avec son expérience dans la gestion de risques en cette période de tensions commerciales, avec des taxes douanières imposées souvent de façon inattendue par les Etats sur les importations de leurs partenaires commerciaux. La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis est par exemple un casse-tête pour les sociétés de logistique, qui doivent se conformer également aux sanctions que s’imposent les deux pays.

Lancement du service début 2020

Ce service, qui utilisera de l’intelligence artificielle pour déterminer les contenus des paquets, ne sera disponible dans un premier temps qu’aux Etats-Unis, au Canada, en Chine, Hong Kong et au Royaume-Uni. Enfin, UPS, qui investissait déjà des milliards de dollars dans la modernisation de ses sites et l’ouverture de nouveaux centres afin d’absorber les besoins des plateformes de commerce en ligne, va commencer à livrer les paquets 7j/7 à compter du 1er janvier 2020 aux Etats-Unis. 

La société a par ailleurs confirmé son principal objectif financier annuel d’un bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels compris entre 7,45 et 7,75 dollars. Les analystes attendent eux 7,45 dollars. A Wall Street, le titre s’envolait de plus de 9% vers 19H30 GMT.

Le groupe de logistique accélère son offensive dans les drones: il a déposé une demande auprès de l’agence fédérale de l’aviation (FAA) pour lancer un réseau étendu de drones commerciaux aux Etats-Unis dans un cadre juridique s’appliquant aux transporteurs et opérateurs aériens ». Les drones sont en effet considérés comme des avions dans la loi américaine, a expliqué Jim Barber. 

« Pas d’hamburgers dans nos drones de sitôt »

Si cette requête est approuvée, UPS pourrait alors commencer à opérer des drones sur des zones peuplées et la nuit seulement. Pour un service de jour, il lui faudrait des permissions supplémentaires venant d’autres régulateurs, a précisé le dirigeant. UPS a déjà créé une filiale spécialisée, UPS Flight Forward, pour superviser ses opérations dans les drones.

M. Barber a indiqué en outre que les industries de santé et technologiques seraient parmi les premiers clients que la filiale de drones commerciaux d’UPS va solliciter.

« On va s’adresser au départ aux hôpitaux pour le transport des produits sanguins, d’essais cliniques et d’organes », a-t-il assuré. « On ne verra pas d’hamburgers dans nos drones de sitôt »

Wing, filiale d’Alphabet, est devenue en avril la première entreprise à recevoir le feu vert de la FAA. Uber (Uber Eats) et Amazon (Amazon Air) attendent toujours de l’obtenir.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Livraison par drone: UPS entre dans la course
Eutopia boucle un premier closing à 50 millions d’euros pour son nouveau fonds early stage
Inside DNA Script: comment l’ADN de synthèse révolutionne la recherche dans les biotechnologies
Samsung: la faille du capteur d’empreinte ne sera pas réglée avant la prochaine mise à jour
YouTube
Les marques ont-elles perdu le contrôle de leurs investissements publicitaires en ligne?
Airbnb double ses pertes, mauvais indicateur avant l’IPO de 2020?
Les offres d’emploi de la semaine
Copy link