Actualité

[Lobbying] Google France recrute Benoît Tabaka, secrétaire général du CNNum

Selon les informations de l’Express.fr, Benoît Tabaka, actuellement secrétaire général du Conseil National du Numérique (CNNum), va rejoindre l’équipe de Google France en tant que directeur du lobby, au niveau national.

Précédemment en charge des affaires publiques chez PriceMinister, Benoît Tabaka intégrera donc les équipes de relations institutionnelles de Google France et travaillera ainsi auprès « d’Olivier Esper, directeur des relations institutionnelles pour la France de la firme de Mountain View, d’Elizabeth Bargès, chargée des médias au cabinet du Premier ministre, ainsi qu’Alexandra Laferrière, ancienne directrice conseil chez Euro RSCG. »

Pour rappel, le 5 avril dernier, le Conseil National du Numérique avait changé de présidence. En effet, suite aux élections, Patrick Bertrand l’avait alors emporté face au président sortant Gilles Babinet. Officiellement dans ses fonctions depuis le 27 avril dernier, Patrick Bertrand, également président de l’Afdel (Association française des éditeurs de logiciels), doit donc, d’ores et déjà, faire face à un premier départ, le sort de cette autorité étant lui-même en suspens dans l’attente de la décision du nouveau président.

De son côté, Google fait l’objet, depuis plusieurs mois, de nombreuses critiques pointant du doigt ses pratiques fiscales lui permettant d’échapper à une grande majorité des impôts nationaux.

Bouton retour en haut de la page
[Lobbying] Google France recrute Benoît Tabaka, secrétaire général du CNNum
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jean-François Morizur et Nicolas Treps, fondateurs de Cailabs