Actualité

[Lobbying] Google France recrute Benoît Tabaka, secrétaire général du CNNum

Selon les informations de l’Express.fr, Benoît Tabaka, actuellement secrétaire général du Conseil National du Numérique (CNNum), va rejoindre l’équipe de Google France en tant que directeur du lobby, au niveau national.

Précédemment en charge des affaires publiques chez PriceMinister, Benoît Tabaka intégrera donc les équipes de relations institutionnelles de Google France et travaillera ainsi auprès « d’Olivier Esper, directeur des relations institutionnelles pour la France de la firme de Mountain View, d’Elizabeth Bargès, chargée des médias au cabinet du Premier ministre, ainsi qu’Alexandra Laferrière, ancienne directrice conseil chez Euro RSCG. »

Pour rappel, le 5 avril dernier, le Conseil National du Numérique avait changé de présidence. En effet, suite aux élections, Patrick Bertrand l’avait alors emporté face au président sortant Gilles Babinet. Officiellement dans ses fonctions depuis le 27 avril dernier, Patrick Bertrand, également président de l’Afdel (Association française des éditeurs de logiciels), doit donc, d’ores et déjà, faire face à un premier départ, le sort de cette autorité étant lui-même en suspens dans l’attente de la décision du nouveau président.

De son côté, Google fait l’objet, depuis plusieurs mois, de nombreuses critiques pointant du doigt ses pratiques fiscales lui permettant d’échapper à une grande majorité des impôts nationaux.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Lobbying] Google France recrute Benoît Tabaka, secrétaire général du CNNum
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer