Affaires publiquesEurope

Loi Macron: Bing et Yahoo! bientôt sur la page d’accueil de Google?

La Loi Macron touche tout le monde, même Google ! Catherine Morin-Desailly, la présidente UDI-UC de la commission de la Culture et de la Communication du Sénat, vient de déposer un amendement qui, s’il est adopté, risque de ne pas passer inaperçu. Souhaitant prendre en compte le caractère ultra-dominant de certains acteurs sur leurs marchés, en particulier la recherche sur Internet, il pourrait contraindre Google à proposer aux internautes un moyen de consulter au moins trois autres moteurs de recherche, et ce dès son arrivée sur la page d’accueil.

Dans le cas de Google, on peut donc l’imaginer devoir suggérer la consultation de Bing, filiale de Microsoft, Yahoo! ou le Français Qwant. Une disposition qui joue le jeu de Google qui l’aurait lui-même proposé à Bruxelles lors de négociations. Une autre proposition vise à instaurer davantage de transparence des informations  disponibles en mettant à disposition des utilisateurs les principes généraux de classement ou de référencement.

Bien entendu, cet amendement ne doit rien au hasard. Alors que plusieurs médias américains ont récemment fait état de l’ouverture par la Commission européenne d’une procédure antitrust à l’encontre de la firme de Mountain View, l’amendement précise, sans citer Google directement, qu’un moteur de recherche, quel qu’il soit, doit fonctionner de manière « loyale » et ce, « sans favoriser ses propres services ou ceux de toute autre entité ayant un lien juridique avec lui ».

« L’Europe ne peut plus rester une « colonie du monde numérique » et il est temps de lutter contre la dépendance croissante de nos sociétés à l’Internet tel qu’il existe aujourd’hui et qui est devenu pour elles un facteur de vulnérabilité. Il est ainsi devenu urgent de se donner les moyens d’encadrer les pratiques de ces moteurs de recherche, compte tenu des conséquences néfastes qu’occasionnent certaines de leurs pratiques pour nos entreprises. Cet objectif passe par la mise en place d’une régulation ex ante » précise l’amendement.

Tags
EquipAUto

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

8 thoughts on “Loi Macron: Bing et Yahoo! bientôt sur la page d’accueil de Google?”

  1. Et pourquoi Bing et Yahoo! ?

    Surtout que Yahoo!, c’est Bing donc c’est mettre deux fois le même moteur de recherche.

    Ça serait mieux de mettre DuckDuckGo, Yandex et Baidu.

  2. Comme l’a dit un grand poète « si tu kiffes pas renoi t’écoutes pas et puis c’est tout » personne n’oblige personne à utiliser Google.. Contrairement à Microsoft qui était installé sur tous les ordinateurs, si on ne veut pas aller sur Google ça prends 5 secondes et n’importe qui peut ne pas l’utiliser. Si ça continue comme ça on va nous obliger à prendre le taxi 5 fois par ans, et on va payer une taxe pour avoir le droit ne pas lire la presse papier.

  3. Je partage complètement l’avis de Fab. Plutôt que d’essayer de faire mieux, on cherche à faire descendre les autres.

    Google est en monopole mais il l’est car c’est celui qui donne les réponses les plus pertinentes aux questions. L’amendement devrait demander à Google de sortir 3 liens sans aucun rapport av la recherche sur les 10 liens naturels et une carte de Lyon quand on demande un service à Toulouse…

  4. Oui, et puis sur M6 devra proposer en rediffusion des émissions de TF1.
    SFR proposera des forfaits Bouygues.
    Coca-Cola affichera sur ses étiquettes des packs Pepsi.
    L’Express devra publier un article par semaine du journal Le Monde.
    Et le moteur de recherche interne de La Redoute devra proposer des résultats de 3 Suisses.

  5. Une fausse bonne idée. Il vaudrait mieux que la procédure européenne contre Google aboutisse car à ce niveau il y a clairement abus de position dominante : Google ne doit pas mettre en avant ses propres services dans les résultats de recherche, ou alors il doit les positionner en utilisant le même affichage et le même algorithme que les autres sites. On imagine mal par exemple à l’époque les Pages Jaunes mettre en avant ses propres plombiers salariés dans l’annuaire papier, pourtant c’est exactement la même chose avec Google et Maps, Places, Shopping, News ….

    1. Et que pensez de Décathlon qui met en avant ses produits plutôt que ceux des marques concurrentes ?

      1. Decathlon n’est pas en abus de position dominante concernant la vente de produits pour le sport et loisirs, avec 90% de part de marché, comme Google aujourd’hui en France. Par contre si Decathlon devenait le seul point d’entrée, je pense que le même problème se poserait.

        1. Donc en gros Bing peut mettre en avant ses services mais pas Google car en France les personnes préfèrent utiliser Google comme moteur de recherche.

          Mais aux USA la part de marché de Google est moins importante qu’en France donc là ils pourraient potentiellement mettre en avant leurs produits ?

          Ne serait-ce pas plutôt aux concurrents de Google d’essayer de proposer un produit qui satisfait plus les utilisateurs ?

          Pourquoi les gens cherchent sur Google ?

          Pourquoi les gens cherchent sur Bing ?

          Pourquoi les gens chechent sur Duckduckgo ?

          En complément voici un article, écrit par Google pour répondre à la commission européenne http://googleblog.blogspot.fr/2015/04/the-search-for-harm.html

          Je vous laisse en tirer les conclusions que vous souhaitez. Sachant qu’il y a un minimum de recul à prendre car c’est Google qui répond directement, libre à vous de vérifier leurs chiffres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This