ActualitéBusinessFinTech

L’Unicef veut inciter les gamers à miner de l’Ethereum pour aider les enfants syriens

Oui, les cryptomonnaies peuvent servir pour une bonne cause. C’est ce que tente de démontrer le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) avec le lancement de l’opération «Game Chaingers». Celle-ci doit permettre de lever des fonds via la blockchain au profit des enfants syriens. Pour monter cette opération, l’organisation s’est appuyée sur l’agence publicitaire BETC.

Concrètement, l’Unicef veut rassembler des gamers du monde en ligne pour les inviter à utiliser la puissance de leurs cartes graphiques afin de miner de l’Ethereum, la deuxième monnaie virtuelle derrière le bitcoin. «Installez le logiciel Claymore et lancez ce dernier pour miner quand vous le souhaitez, vous générerez ainsi de l’argent directement sur le portefeuille d’Unicef», explique. Les fonds récoltés grâce à cette opération seront entièrement reversés pour venir en aide aux enfants syriens. Selon l’Unicef, près de 8,3 millions d’enfants syriens nécessitent une aide en Syrie, pays du Proche-Orient englué dans une guerre civile depuis le printemps 2011.

L’Unicef s’intéresse de plus en plus à la blockchain

Le lancement de cette opération vient ainsi confirmer l’intérêt de l’Unicef pour l’utilisation de la blockchain dans ses opérations de charité. En octobre dernier, Chris Fabian, co-fondateur d’Unicef Ventures, avait déclaré que l’organisation n’hésiterait pas expérimenter cette technologie. «Si nous voulions être à même de développer notre propre token, d’aider les autres à en concevoir en nous y impliquant et potentiellement d’avoir un fonds d’investissement de cryptomonnaies, tous ces éléments feraient partie de notre feuille de route dans un avenir proche», avait-il déclaré.

L’opération «Game Chaingers» pourrait ainsi être la première pierre d’un projet à plus large échelle de l’Unicef en faveur des cryptomonnaies. Lancée ce vendredi, cette levée de fonds humanitaire doit s’achever fin mars. Pour ceux qui ne sont pas des adeptes du minage et des cryptomonnaies, l’Unicef accepte les dons classiques.

Un commentaire

  1. Les professionnels du web peuvent aussi aider le monde : avec leurs compétences ! Webassoc.org réunit déjà 800 professionnels du web bénévoles et aide 1500 associations de solidarité et d’environnement : toutes les bonnes volontés sont bienvenues ! :)

Bouton retour en haut de la page
L’Unicef veut inciter les gamers à miner de l’Ethereum pour aider les enfants syriens
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?