AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsTransport

Dans la roue d’Uber, Lyft rachète Motivate le leader américain des vélos partagés

Avec l'AFP

La société américaine de réservation de voitures avec chauffeurs Lyft a annoncé le rachat de Motivate, entreprise spécialisée dans le vélo en libre-service, trois mois après une annonce similaire d’Uber, dont il est le principal rival aux États-Unis.

Motivate gère des flottes de vélos en libre-service attachés à des bornes -comme le Vélib parisien- dans plusieurs villes américaines, dont Citi Bike à New York ou encore Ford GoBike à San Francisco, mais compte s’orienter désormais vers des vélos électriques en « free floating », c’est-à-dire sans bornes d’attache.

Motivate revendique 80 % des voyages effectués en vélos partagés aux États-Unis en 2017

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé mais la presse américaine avance le chiffre de 250 millions de dollars environ. « Dans le cadre de cet accord, Lyft acquiert les fonctions technologiques et corporate de Motivate, y compris ses contrats avec les villes. Les activités d’entretien et de réparation de Motivate demeureront une activité autonome, conservant le nom de Motivate, et continueront de soutenir les systèmes de partage de vélos en Amérique du Nord », peut-on lire sur le site Internet de le compagnie de VTC. Celle-ci prévoit d’injecter des ressources supplémentaires pour soutenir l’innovation au sein de Motivate et « façonner l’avenir des vélos partagés ». Motivate revendique 80 % des voyages effectués en vélos partagés aux États-Unis en 2017.

Avec ce rachat, Lyft se pose une nouvelle fois en concurrence directe avec Uber. Début avril, la compagnie de VTC dirigée par Dara Khosrowshahi a annoncé le rachat de Jump Bikes, spécialisée dans les vélos électriques partagés, sans bornes, avec l’ambition de s’étendre dans le monde entier.

Lyft qui a récemment levé 600 millions de dollars et atteint une valorisation 15,1 milliards de dollars montre qu’elle reste bel et bien dans la course.

De plus, face à un modèle économique compliqué –malgré son succès, la réservation de voitures avec chauffeur n’est pas une activité rentable– de plus en plus de sociétés de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeurs) cherchent à se diversifier en se lançant dans d’autres moyens de mobilité, comme les vélos ou les trottinettes électriques.

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@frenchweb.fr

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This