Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsLes levées de fondsTransport

Lyft lève 600 millions de dollars pour affaiblir Uber aux États-Unis

Le montant

Lyft poursuit son ascension. Le rival d’Uber outre-Atlantique a annoncé une nouvelle levée de fonds de 600 millions de dollars. Ce tour de table a été mené par Fidelity Management, qui devient l’un des principaux actionnaires de l’entreprise après y avoir investi plus de 800 millions de dollars au total. L’opération porte à 15,1 milliards de dollars la valorisation de Lyft, qui a doublé en l’espace d’un an. Depuis sa création, la société a levé 5,1 milliards de dollars.

Le marché

Fondée en 2012 par John Zimmer, Rajat Suri et Logan Green, la, plateforme de VTC américaine est uniquement présente aux États-Unis et au Canada, où elle a commencé à se déployer fin 2017. Au cours des derniers mois, Lyft a multiplié les efforts pour gagner des parts de marché sur le territoire américain. La société a notamment convaincu Alphabet, la maison-mère de Google, de la financer pour se doter de moyens supplémentaires destinés à rivaliser avec Uber dans les grandes villes américaines et à fournir des avantages et des promotions à ses chauffeurs pour les détourner de la firme fondée par Travis Kalanick.

Toujours relégué au second plan depuis son lancement il y a six ans, Lyft a profité des déboires d’Uber durant l’année 2017 (vol de technologies, mensonges sur les revenus de ses chauffeurs, culture sexiste en interne, espionnage des chauffeurs de Lyft, logiciel pour échapper aux contrôles des autorités de régulation, vol des données de 50 millions de clients et de 7 millions de chauffeurs, démission de Travis Kalanick…) pour reprendre du poil de la bête et gagner du terrain dans les villes américaines. Alors que la plateforme de VTC n’affichait que 22% de parts de marché aux États-Unis en janvier 2017, elle en détient désormais 35%.

Si la société est en progression outre-Atlantique, elle doit toutefois se méfier du regain de forme d’Uber, qui a entamé une mutation depuis un an sous l’égide de Dara Khosrowshahi pour redorer son blason. Cette stratégie commence à porter ses fruits, avec l’accélération du projet Uber Elevate pour aboutir au déploiement de taxis volants à l’horizon 2025, la fin du bras de fer judiciaire avec Waymo et dernièrement son succès important à Londres, son marché le plus important en Europe avec 40 000 chauffeurs et 3,5 millions d’utilisateurs, où Uber a convaincu la justice britannique de lui accorder une nouvelle licence de 15 mois pour poursuivre ses activités dans la capitale anglaise.

En rénovant la firme américaine en profondeur, Dara Khosrowshahi espère mettre Uber dans les meilleures conditions pour entrer en Bourse l’an prochain. Dans cette optique, la plateforme de VTC, qui a concédé une perte vertigineuse de 4,5 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année 2017, a fait entrer le géant japonais SoftBank à son capital il y a six mois. La valorisation d’Uber atteint désormais 62 milliards de dollars.

Les objectifs 

Ce nouveau tour de table doit permettre à Lyft de poursuivre sa marche en avant aux États-Unis, mais pas seulement. En effet, cette levée de fonds pourrait lui permettre de financer ses ambitions à l’international, notamment en Europe et en Amérique latine.

Lyft veut également défier Uber sur d’autres terrains que celui des VTC. La société mise ainsi sur la voiture autonome avec Waymo et s’intéresse également aux vélos en libre-service. Le rival d’Uber songe d’ailleurs à s’offrir Motivate, la société qui gère Citi Bike, le principal service de partage de vélos à travers les États-Unis. Si cette acquisition vient à se concrétiser, Lyft chasserait sur les terres d’Uber, qui a racheté en avril la société new-yorkaise JUMP, spécialisée dans les vélos électriques en «free-floating». Lyft envisage également de déployer à San Francisco une flotte de trottinettes électriques, un secteur où sont déjà présents Lime et Bird.

Lyft : les données clés

Fondateurs : John Zimmer, Rajat Suri et Logan Green
Création : 2012
Siège social : San Francisco
Activité : plateforme de VTC
Financement : 600 millions de dollars en juin 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This