ActualitéData RoomMarketing & Communication

M6 veut mettre le turbo sur le programmatique

M6 accélère sur la publicité programmatique. M6 Publicité vient de lancer M6 Exchange, sa propre plateforme qui propose d'accéder à ses inventaires vidéos et display. Compatible avec les trading desk, elle concerne l'ensemble des appareils (PC, mobile, tablette…) ainsi que l'ensemble des sites édités par le groupe parmi lesquels on retrouve notamment 6play (le site de «replay» de la chaîne), Clubic, Turbo (automobile), Déco ou encore Golden Moustache (humour).

Avec sa trentaine de sites Web, M6 revendique 14 millions de visteurs uniques sur ordinateurs, et plus de 4 millions sur tablettes ainsi que sur mobile.

Les technologies de Rubicon Project et StickyADS.tv

Pour le développement technologique, M6 s'est appuyé sur l'Américain Rubicon Project pour le display, et le Français StickyADS.tv pour les inventaires vidéos et sur Audience Square. Aussi, «afin de répondre aux objectifs de transparence et d’efficacité du marché, M6 Exchange offre aux trading desks l’accès aux URL des sites premium du groupe M6 ; l’accès aux segments 1st Party Data de la DMP interne et propriétaire du Groupe M6, via des deals programmatiques», précise l'entreprise.

Cette annonce survient alors que le groupe audiovisuel a lancé en novembre Smart 6Tem, une plateforme data dont l'objectif est de proposer un meilleur ciblage aux annonceurs. Celle-ci inclut une quarantaine de segments différents. «Grâce à Smart 6TEM, les annonceurs pourront également acheter des segments créés sur-mesure, pour répondre à des objectifs spécifiques, ainsi que des segments disponibles à la fois en digital et en TV, via la fusion de cibles TGI Kantar Média avec le panel Médiamat TV».

Montée en puissance des achats programmatiques

D'autres médias français ont déjà lancé leur propre plateforme programmatique. Cette semaine, le «Groupe Cerise» (GentSide, OhMyMag…) a lancé sa propre plateforme de vente en RTB pour ses inventaires display et vidéo. En mai, Webedia avait également lancé sa plateforme «Webedia Exchange», en s'appuyant sur les technologies d'AppNexus pour le display, StickyADStv pour les vidéos, et Smart AdServer RTB+ pour ses inventaires applicatifs. Pour aller plus loin, en septembre, la société spécialisée dans les sites thématiques, a pris une participation dans Tradelab, spécialiste dans le programmatique multi-appareil.

Ces groupes souhaitent s'adapter à une tendance amorcée depuis plusieurs années. La publicité programmatique devrait représenter 53% des achats display cette année, contre 12% seulement en 2012, selon une récente étude de ZenithOptimedia.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
M6 veut mettre le turbo sur le programmatique
Vinted poursuit sa conquête de l’Europe avec le rachat de son concurrent United Wardrobe
Comment réussir son entretien en visio?
Médias: les Français moins enclins à payer pour s’informer que la moyenne mondiale
Alchimie cherche des fonds du coté d’Euronext Growth
Quelle est cette startup que s’arrachent les investisseurs français?
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars