Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéArts et CultureBusinessCorrespondantsHealthcareStartupTech

[Made in Bordeaux] Place forte de la e-santé

Par Aurore Vinzerich et Jacques Froissant, correspondants FrenchWeb

L’écosystème bordelais jouit d’une conjonction très favorable et montre un dynamisme grandissant dans le secteur de la e-santé: start-up à fort potentiel, structures historiques solides, visibilité à l’international, implication réelle d’acteurs régionaux… Les voyants sont au vert pour permettre de franchir un nouveau cap dans ce domaine d’activité où l’excellence est recherchée.

Pourquoi Bordeaux est en train de devenir «La» plateforme de pointe en e-santé ?

Le foisonnement de start-up en e-santé sur Bordeaux est la résultante d’une conjonction d’éléments. Nous avons historiquement une Faculté de Médecine et un CHU à forte notoriété qui constituent un véritable vivier d’idées et de projets. Par exemple, Satelia, montée par un jeune interne en anesthésie. La start-up a conçu des applications intelligentes et préventives pour assurer le suivi des patients à domicile et faciliter le travail des infirmiers et infirmières avant et après une opération. Même chose avec BforDoc créé par des médecins pour améliorer le parcours de soins pour une médecine à la fois plus technologique et plus humaine. Deux autres start-up à gros potentiel avec Nomadeec, plateforme de télémédecine mobile, et surtout Synapse dont on parle de plus en plus. Synapse c’est l’intelligence artificielle pour aider les médecins dans leurs prescriptions de médicaments. En matière de e-santé enfin, comment ne pas citer Interaction Healthcare/Simforhealth, dirigée par Jérôme Leleu, également Président de Frenchtech Bordeaux ? La société bordelaise conçoit des applications numériques à destination des patients et des professionnels de santé. Elle a déjà formé plus de 22 000 professionnels de la santé dans le monde et est citée parmi les 2 000 entreprises les plus innovantes en France. La liste est encore longue. Mais on s’arrêtera là aujourd’hui. ;)

Plusieurs acteurs sont impliqués et apportent un réel soutien aux projets qui se développent dans la e-santé : la Région Nouvelle Aquitaine, la Ville de Bordeaux, Bordeaux Métropole, les accélérateurs et incubateurs comme Unitec, l’Auberge Numérique, 1Kubator… Des événements récents aussi ont marqué le dynamisme de ce secteur et notamment le lancement de PelviCare, qui s’est tenu le 27 juin dernier. PelviCare est un projet porté par l’équipe médicale du Centre Médico-chirurgical Magellan du CHU de Bordeaux, référence en matière de chirurgie colorectale et digestive, pionnière en vidéo-endoscopie depuis 30 ans. L’événement a rassemblé une centaine de participants, dont bon nombre de sommités mondiales.

Quels sont les freins au développement d’une startup en e-santé ?

Le principal frein pour les start-up en e-santé est les cycles longs. Proposer une solution de prise de RDV à un médecin et à des patients est plutôt facile, mais s’adresser à un hôpital ou à des organismes devient beaucoup plus compliqué. Lors de notre discussion avec  Patxi Ospital, CEO d’Invivox, qui vient de lever 2,8M€ nous faisions le constat suivant: “Chez Invivox, notre levée de fonds a aussi pour but de nous acheter du temps. En effet, nous sommes confrontés, comme beaucoup de projets en e-santé, à des freins légaux, à la complexité des process dans le domaine de la santé (cycle long, statuts des institutions…), ainsi qu’à la centralisation parisienne. Faire gagner de l’argent à un CHU en partageant des revenus c’est quasi impossible aujourd’hui. Mais mon métier d’entrepreneur, c’est aussi de trouver les clés, de faire évoluer les institutions pour «craquer» le système en gardant toute la prudence qui sied à une activité de santé.”

NOTRE COUP DE COEUR: SIIMPLE

A l’orée des vacances, nous tenions à faire un zoom sur un concept qui nous a séduits. Le bordelais siimple propose un service de transport de colis et d’objets entre particuliers. Le concept est simple: faciliter la mise en relation entre des voyageurs et des personnes ayant besoin de transporter un bien, souvent lourd ou encombrant, d’un point A à un point B.

Une solution écologique et économique qui a déjà conquis le coeur de plus de 150 000 membres. Inutile de voyager avec un coffre ou un véhicule à moitié vide au moment de son départ en vacances ou lors d’un trajet lambda. En quelques clics, il est désormais possible de trouver un objet à acheminer autour de sa destination. L’inscription à la plateforme est gratuite et le tarif de la livraison est déterminé par le propriétaire du bien. Un excellent moyen pour rembourser les frais d’essence ou de péage !

Créé il y a dix ans sur un modèle collaboratif, les équipes dirigeantes de siimple (www.colis-voiturage.fr) visent aujourd’hui à faire de la plateforme une nouvelle solution de livraison alternative et complémentaire aux réseaux de distribution classiques pour les grandes plateformes et marketplaces de e-commerce.

Leader sur son marché, la plateforme s’apprête à franchir cette nouvelle étape en annonçant l’ouverture de la phase de pré-vente de son ICO (Initial Coin Offering), une levée de fonds en crypto-monnaies. Selon le communiqué de presse, le token (jeton) SIIM est le premier crypto-actif lié au transport de biens. La phase de pré-ICO a démarré le 4 juillet avec une possibilité pour les investisseurs de réserver 3 000 000 de jetons à tarif préférentiel. La même quantité de jetons sera émise pour l’ICO qui débutera le 1er octobre 2018, portant le montant total de valeur de service pré-vendu à 6 000 000 d’euros. L’équipe dirigeante de la société a mandaté la Financière d’Uzès sur l’accompagnement de son ICO. “Nous sommes très heureux de réaliser avec siimple (www.colis-voiturage.fr) cette première opération qui nous permet d’allier nos savoir-faire historiques avec le meilleur de la technologie dans le domaine de la Fintech. Les crypto-actifs deviennent incontournables pour nos clients, notre rôle est de les accompagner dans ce nouveau monde qui s’ouvre !” précise Dominique GOIRAND, Président fondateur de la Financière d’Uzès.

LA START-UP DU MOIS : RHINOV

Qui ?

Rhinov est spécialiste de la décoration d’intérieur. Fondé par Bastien Paquereau et Xavier Brissonneau, Rhinov amène l’expertise de professionnels de l’architecture d’intérieur aux projets des professionnels, comme des particuliers.

Vision ?

Rhinov révolutionne et démocratise l’architecture d’intérieur.

Comment ?

Pour 99€ par pièce, à partir d’un plan, de photos et des envies décos, Rhinov propose une simulation 3D d’aménagement intérieur et une shopping list réalisées par des décorateurs professionnels. Un concept simple et hyper efficace. Rhinov, réalise plus de 1600 projets par mois !

Actualité ?

Nous vous en avions déjà parlé le mois dernier comme “la start-up à suivre” dans le “Made in Bordeaux” de juin et cela s’est vite confirmé. Rhinov empile les succès et vient de remporter le Bordeaux Pitch Contest haut la main. Assurément l’une des plus belles pépites bordelaises.

ZOOM SUR… BORDEAUX TECH’DAY

Le 4 juillet dernier, Bordeaux Technowest organisait “Bordeaux Tech’Day”, un événement qui rassemblait pour la première fois dans un même lieu, les 55 start-up accompagnées par la Technopole sur ses 5 sites : Aéroparc à Mérignac, Eco-parc de Blanquefort, Newton à Bègles, Copernic à Saint-Médard-en-Jalles et La Source à Bordeaux. Le thème de cette édition ? Les innovations des start-up de la technopole au service de Bordeaux Métropole 2050.

L’événement a rassemblé environ 400 personnes sur ½ journée et a offert une belle visibilité aux start-up, que ce soit auprès de grands groupes, d’industriels, de banques ou d’investisseurs potentiels.

Parmi les start-up qui exposaient, certaines ont piqué notre curiosité. C’est le cas d’AirInt’Services, qui a développé une application mobile dédiée au métier de la maintenance des cabines aéronautiques. Concrètement, elle permet aux techniciens de notifier en quelques secondes tous les éléments défectueux dans une cabine. Au-delà du gain de productivité manifeste, elle assure une maintenance préventive et curative des équipements. Autre secteur d’activité avec Bziiit. Cette start-up est spécialisée dans la captation, l’analyse et l’animation des data ultra locales. Bziiit est parti du postulat qu’un lieu était devenu, grâce aux nouvelles technologies, un gisement de données considérable. Grâce à ses solutions (stand connecté par exemple), la start-up aide les exploitants à améliorer la rentabilité de leur lieu, en générant automatiquement des analyses macro, de la connaissance client, ou du profiling, puis en leur suggérant des actions.

LES ÉVÉNEMENTS À NE PAS MANQUER

ATELIER

Blockchain : comprendre son fonctionnement et ses champs d’application

Jeudi 19 juillet, de 10h30 à 12h

Animé par Jérémie Albert co-founder & COO d’InBlocks

L’événement s’adresse aux entrepreneurs et startuppeurs. Vous souhaitez comprendre le fonctionnement de la blockchain et découvrir quels pourraient être ses champs d’application dans votre activité ? Jérémie Albert, co-fondateur de la startup inBlocks (framework de Blockchain OTT) vient partager ses connaissances, son expérience et répondre à vos questions.

Inscription 

FESTIVAL

NOVAQ, le festival de l’innovation en Nouvelle Aquitaine, réunira des experts nationaux et internationaux pour des conférences, débats et rencontres autour des axes suivants : l’océan, le cerveau et l’espace.

Les 13 et 14 septembre au Hangar 14 (Bordeaux)
Inscription 

APPELS À CANDIDATURES

UpGrade, l’accélérateur de start-up en croissance (jusqu’au 31 août) :

Inscription

Théophraste, le programme d’accélération de 6 mois du Groupe Sud-Ouest (jusqu’au 10 septembre) :

Inscription

Les correspondants :

 

Jacques Froissant, Fondateur d’Altaïde en 2000, conseil en Recrutement qui s’est imposé rapidement comme un acteur majeur de l’accompagnement des sociétés innovantes de l’univers digital / numérique.

https://www.altaide.com/ 

https://www.linkedin.com/in/jacquesfroissant/


Aurore Vinzerich est la fondatrice et dirigeante de Madame de la Com’, agence spécialisée dans la comm

unication des start-up. Avec 15 années d’expérience dans la Communication et les Relations Presse, Aurore est également intervenante dans plusieurs écoles (SciencesPo, INSEEC…) et est Mentor pour dans des accélérateurs et incubateurs (1Kubator, Théophraste…).

Vous pouvez la retrouver sur son site, son compte Twitter ou LinkedIn

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This