ActualitéBusinessCorrespondantsTech

[Made in Suède] Northvolt construit la plus grande usine de batteries d’Europe: 3 questions à Luc Hovan, directeur des achats

Par Erwan Derlyn, correspondant FrenchWeb

Fondée en 2015 par Peter Carlsson, ancien cadre chez Tesla, la start-up suédoise Northvolt envisage de construire une usine capable de produire l’équivalent de 32 GWh de capacité de batteries par an pouvant rivaliser avec la taille de la Gigafactory de Tesla. Un projet nécessitant un investissement faramineux estimé à plus de 4 milliards de dollars.

Pour en savoir plus, je vous invite ce mois-ci à rencontrer le Français Luc Hovan, récemment installé à Stockholm, et responsable des achats.

Crédits: Northvolt Lab/snorthvolt.com/newsroom

Bonjour Luc, après plusieurs années passées au Japon, qu’est-ce qui vous amène chez Northvolt en Suède ?

J’ai décidé de terminer mes études supérieures au Japon en 1983 et 1984, par curiosité pour le processus d’innovation et l’entrepreneuriat. J’étais fasciné par les fondateurs de Sony, Kyocera, Nintendo ou encore d’Honda Motors.

Après avoir participé à plusieurs projets automobiles entre la France et le Japon, j’ai rejoint Renault en décembre 1999, quelques mois après l’alliance avec Nissan. J’ai travaillé au cœur de la transformation de Nissan pour créer une organisation commune des achats et favoriser les partenariats transfrontaliers.

Lorsque Paolo Cerruti, cofondateur de Northvolt et Peter Carlsson, m’ont appelé en août dernier, j’ai ressenti une immense curiosité pour la Suède et leur projet. Le Japon est un pays leader dans la production de batteries rechargeables au lithium-ion, il était donc logique pour moi d’aider Northvolt à mettre à profit mon expérience et mon réseau. À Tokyo, mes amis Michele et Magnus Robach, ambassadeur de Suède au Japon, m’ont fortement encouragé à venir m’installer en Suède. Je suis arrivé en décembre 2017, il y a exactement un an, pour renforcer l’organisation des achats de Northvolt.

Le projet Northvolt est un projet pharaonique, quels sont les défis majeurs à relever pour la start-up suédoise ?

Crédits: Northvolt Ett/northvolt.com/newsroom

Il s’agit d’un projet très complexe à plusieurs niveaux comportant plusieurs flux de travail différents, tous interdépendants les uns des autres. Cela rend la rapidité d’exécution et la gestion de projet, des facteurs clés de succès.

L’Europe est en retard dans l’industrialisation des batteries depuis un certain temps déjà. Mais il semble il y a avoir eu une prise de conscience de la part les dirigeants politiques en Europe au cours des douze derniers mois et les entreprises sont désormais disposées à créer une stratégie à l’échelle européenne pour la fabrication de batteries. C’est un élément crucial pour l’industrie et je suis très optimiste quant au succès de l’Europe dans cette transition.

Northvolt a parcouru un long chemin depuis son lancement en 2015.

Premièrement, nous avons constitué une équipe de près de 200 experts internationaux ici à Stockholm, nous avons livré nos premiers produits et nous sommes bien avancés dans la construction de nos usines. Notre ligne de démonstration et notre centre de recherche sont en cours de construction à Västerås, à 100 km à l’ouest de Stockholm. Västerås occupe une place importante dans les domaines de l’énergie et de l’électrification. La ville abrite plusieurs sociétés multinationales dotées de compétences en ingénierie et en R&D de classe mondiale dans le domaine de l’électrification et de l’optimisation des processus. Le laboratoire Northvolt sera utilisé pour qualifier et industrialiser nos produits et les processus en collaboration avec nos clients. Il sera opérationnel l’année prochaine.

Crédits: Skellefteå/Ted Logart/imagebank.sweden.se

Parallèlement, notre première grande usine de batteries sera établie à Skellefteå, dans le nord-ouest de la Suède. Skellefteå fait partie d’un gisement de matières premières (nickel, cobalt, lithium et graphite) et un site d’exploitation minière et possède une longue histoire de processus de fabrication et de recyclage. Northvolt Ett servira de site de production principal, comprenant la préparation de matériaux actifs, l’assemblage de cellules, le recyclage et les auxiliaires. Le début de la production est prévu pour fin 2020.

Notre mission est de construire la batterie la plus verte au monde avec une empreinte carbone minimale et les plus hautes ambitions en matière de recyclage, afin de permettre la transition de l’Europe vers les énergies renouvelables.

Le défi que nous sommes en train de résoudre consiste à vaincre le changement climatique sans compromettre la protection des écosystèmes, l’utilisation des ressources naturelles ou la pollution de l’eau et des sols. Cela comprend l’approvisionnement en matières premières, le transport des marchandises et la manière dont nous gérons l’usine. Cela signifie également que nous devons prévoir et préparer la prochaine génération de préoccupations environnementales et mener le changement vers la durabilité.

La France est désormais le premier marché européen des véhicules électriques, quelle est la position des grands constructeurs et de l’État français par rapport à Northvolt ?

Le soutien de l’Union européenne et d’autres parties prenantes européennes a été incroyable.

Les fabricants européens ont besoin de la production de batteries à proximité de leurs installations de produits. Il n’y a guère de sens, du point de vue environnemental et économique, d’expédier des batteries dans le monde entier.

Je crois que c’est un point de vue qui est soutenu dans de grandes parties de l’Europe, y compris la France.

___________________________________________________________________

Propos recueillis par Erwan Derlyn pour FrenchWeb.

Pour en savoir plus sur Northvolt: northvolt.com

Le correspondant:

Erwan Derlyn, est consultant en stratégie digitale pour start-up.

Expat Français, basé en Suède depuis 2008, Erwan a commencé sa carrière en agence avant de rejoindre la start-up iZettle entre 2013 et 2016.

Aujourd’hui indépendant, il travaille avec certaines des entreprises à la croissance la plus rapide en Europe dans la FinTech, la musique, la mode, le design, et la santé.

Erwan Derlyn est le correspondant FrenchWeb de Stockholm. Chaque mois, il presente des start-up de la région et commente l’écosystème dynamique de la capitale Suédoise.

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

Share This