Actualité

Malte repousse d’un mois l’arrivée du poker en ligne pour les internautes français

L’ouverture du marché français aux paris et jeux en ligne ne fait pas le bonheur de Malte qui a construit tout un pan économique sur cette industrie en attirant les principaux industriels du secteur.

De son coté le gouvernement français avait déjà pris son temps pour mettre en place le cadre légal et être juste prêt pour la coupe du monde football du 11 juin au 12 juillet prochain, avec la promulgation d’une loi «relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne» le 13 mai, qui doit être complétée par une douzaine de décrets d’application.

Mais si le gouvernement a communiqué à la commission européeen il y a 1 an son projet de loi, les décrets d’application l’ont été bien plus tard, notamment fin février pour celui concernant le poker.

Les états membres ayant 3 mois pour faire leurs observations, et l’état français 1 mois pour leur répondre, Malte a joué la tortue en communiquant ses observations le dernier jour des délais légaux, soit le 27 mai. le décret d’application concernant le poker en ligne est donc par cette obstruction repoussé d’un mois.

Selon Bercy les observations de Malte qui conteste les dispositions qui obligent les joueurs à s’inscrire auprès d’un opérateur agréé, et que l’état méditerranéen estime contraire au principe européen de libre circulation des personnes et des biens, ne semble pas effrayer Bercy pour qui il n’y a aucun problème de fond et qui prévoit de publier le décret concernant le poker fin juillet.

Enfin, reste à l’Arjel d’accorder ses agréments pour les paris sportifs, hippiques et pour le poker, ce qui est prévu pour mardi prochain, affaire à suivre!

Selon le cabinet NPA Conseil, le montant des mises sur les sites français autorisés serait compris entre 2 et 3 milliards d’euros par année pleine et pourrait être doublée en 2013.

Mais la libéralisation du marché n’est pas simplement attendu par les joueurs et les opérateurs mais également par les médias. Le marché publicitaire est estime à 750 millions d’euros bruts que pourraient investir les opérateurs sur les trois ans à venir.

Tags

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.

4 commentaires

  1. Il y aura une tolérance pour le poker pendant un mois. La vigilence de la police des jeux en ligne sera en position vacances durant ce premier mois d'activité des opérateurs de pari sportif pour que ces derniers puissent continuer à exploiter leur salle de poker dans l'attente de leur agrément.

  2. Avec les derniers avis de la CJCE sur la sitation en Allemagne et aux pays bas, le débat va être relancé sur la possibilité à terme pour les opérateurs de postuler à une licence européenne.

  3. Espérons qu’en Europe il y ait une harmonisation cohérente concernant le poker et les paris sportifs en ligne (pour commencer avant les jeux d’adresse, de grattage, etc… jugés les plus addictifs).

Malte repousse d’un mois l’arrivée du poker en ligne pour les internautes français
Voyage: les résultats trimestriels d’Expedia frappés de plein fouet par la pandémie
Jeux vidéo: les résultats trimestriels d’Electronic Arts dépassent les attentes
La Silicon Valley résiste à la pandémie, affichant des profits insolents
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Copy link