ActualitéBusinessInvestissements

Mars 2013 : toutes les levées de fonds du web français

C’est l’heure du traditionnel récapitulatif. Au mois de mars, Frenchweb a recensé, au total, 17 levées de fonds dans le secteur de l’internet français pour un montant global de 155,1M €, contre 27 opérations et 31M € levés en février dernier.

La forte hausse du montant global enregistrée sur le mois de mars s’explique notamment par le massif tour de table de 140M € réalisé par l’hébergeur OVH. 

Créé en 1999 par Octave Klaba, OVH revendiquait fin 2012 héberger 2,9M de noms de domaines, 140 000 serveurs dans 11 centres dédiés. Le groupe dispose de 12 filiales en Europe, 3 en Afrique et 2 aux Etats-Unis et au Canada. Enfin, 25% des revenus d’OVH viennent de l’étranger. Grâce à cette levée de fonds opérée auprès d’un pool bancaire , le groupe prévoit l’ouverture de plusieurs nouveaux centres de données à Roubaix, son fief historique mais également d’assurer ses deux prochaines années de développement en finançant 70 % des investissements à venir en Europe et en Amérique du Nord, le reste étant autofinancé.

Loin derrière, la start-up Videdressing, spécialisée dans le social shopping, se hisse sur la seconde marche du podium avec un tour de table de 4,6M €. La plateforme communautaire a, en effet, annoncé avoir finalisé une levée de fonds de 6M $, le 18 mars dernier, auprès de DN Capital, Earlybird, Piton capital et Generis Capital. Ce financement doit permettre à Videdressing.com d’accélérer son développement et d’augmenter ses parts de marché en France, de renforcer son organisation et de développer le groupe au niveau international, en commençant par le lancement de la version anglaise du site.

En troisième position, nous retrouvons la start-up bordelaise Ezakus. Présentée comme la petite soeur de Criteo, la jeune pousse est spécialisée dans la qualification et le ciblage d’audience. Après une 1ère levée de fonds de 2,2M € finalisée en 2011 auprès d’Idinvest Partners, elle a récemment annoncé avoir bouclé un second tour de table de plusieurs millions d’euros pour investir dans la R&D et financer l’ouverture de bureaux à New York et à Londres. La start-up emploie une trentaine de personnes, dont la moitié de mathématiciens pour son activité qui consiste à collecter et segmenter l’audience des sites puis à vendre ces données qualifiées aux acteurs du RTB.

[table “14” not found /]

Retrouvez ici tous nos dossiers récapitulatifs des levées de fonds du web français.

Si vous souhaitez nous informer d’un investissement dans votre entreprise, contactez-nous à : redaction@frenchweb.fr

11 commentaires

Bouton retour en haut de la page
Mars 2013 : toutes les levées de fonds du web français
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Pourquoi Eric Boustouller, ancien président de Microsoft Europe de l’Ouest, rejoint C4 Ventures
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques