A la uneBusinessEuropeRetail & eCommerce

Materiel.net accepte l’offre d’acquisition de LDLC

Le nantais Materiel.net vient d'accepter l'offre faite par les Lyonnais de LDLC, en vue d’acquérir 100% du capital de la société Domysis. L'opération doit donner naissance à un Groupe réalisant «près de 500 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2016», précise LDLC. Le montant de l'opération, qui doit se réaliser en titres et en cash, n'a pas été précisé. L'augmentation de capital ne dépasserait, elle, pas 10%.

Materiel.net possède un réseau de dix concept stores et d'un centre logistique de 18 000 m2 basé à Nantes. La société a enregistré un chiffre d'affaires de 150,5 millions d'euros en 2014, en croissance de 12% par rapport à 2013

De son coté, LDLC a présenté un chiffre d’affaires de 143,8 millions d’euros, en croissance de 11% sur un an, au cours du premier semestre de son exercice fiscal. L'objectif de l'e-commerçant lyonnais est de poursuivre sa stratégie cross-canal.

«Ce projet marque une étape majeure dans le développement de LDLC et nous permettra d’atteindre une taille critique en France. Nos deux entreprises se ressemblent, nous partageons la même passion pour l’informatique et la même exigence de service client», déclare Laurent de la Clergerie, Président-fondateur du Groupe LDLC.

Retour sur l'aventure Materiel.net avec Jean-Philippe Fleury, son fondateur.

 

 

 

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Materiel.net accepte l’offre d’acquisition de LDLC
Bourse: comment choisir son broker pour investir depuis son smartphone
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler