AcquisitionActualitéBusinessFoodTechInvestissementsRetail & eCommerceTech

McDonald’s croque l’Israélien Dynamic Yield pour personnaliser ses menus en temps réel

Se dirige-t-on vers un menu à la carte dans les restaurants McDonald’s ? Le géant américain de la restauration rapide vient en tout cas de faire un pas dans cette direction avec le rachat de la start-up israélienne Dynamic Yield, spécialisée dans l’optimisation et la personnalisation de l’expérience client. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées, mais une source proche du dossier citée par Reuters avance que le montant déboursé par la firme américaine dépasse les 300 millions de dollars. Si ce montant vient à être confirmé, il s’agirait de la plus grosse acquisition de McDonald’s depuis vingt ans.

Fondée en 2011 par Omri Mendellevich et Liad Agmon, la jeune pousse israélienne s’adresse principalement aux commerçants en ligne pour leur proposer des solutions visant à augmenter le niveau d’engagement sur l’ensemble du parcours client. Grâce à son équipe d’ingénieurs basée à Tel-Aviv, la société parvient à créer des expériences d’achat individualisées sur tous les points de contact. L’objectif est ainsi de nouer une relation forte avec les consommateurs en leur adressant un message personnalisé à un moment clé sur le canal qui leur convient. L’entreprise, qui a levé 83 millions de dollars au total, travaille avec plus de 300 marques dans le monde, dont Sephora, Lacoste et Ikea.

1 000 restaurants équipés aux États-Unis avant l’automne

La recette de la start-up israélienne a séduit McDonald’s, qui compte bien la dupliquer dans ses établissements en utilisant la technologie de Dynamic Yield pour créer un menu à emporter pouvant être adapté en temps réel en fonction de la météo, de l’heure ou encore des préférences des consommateurs. Une fois que le client a commencé sa commande, le géant de la restauration rapide pourra également recommander l’achat de produits supplémentaires pour compléter son repas. «Lorsque vous examinez les réponses fournies par ce moteur de décision, cela ne semble pas si évident au début, mais pour les clients, cela a du sens. Il ne s’agit pas uniquement d’individu, il s’appuie également sur les informations fournies par d’autres clients qui font partie intégrante de son apprentissage», explique Daniel Henry, vice-président exécutif et directeur de l’information chez McDonald’s. Les bornes en libre-service et l’application mobile de la firme américaine devraient également intégrer cette nouvelle fonctionnalité.

McDonald’s a d’ores et déjà testé cette technologie dans plusieurs de ses restaurants aux États-Unis l’an passé. Avant l’automne, près d’un millier de fast-foods devraient être équipés sur les 14 000 que compte le groupe sur le sol américain. Après un déploiement initial aux États-Unis, la chaîne de restauration rapide prévoit d’exporter cette technologie de personnalisation à l’international. A ce jour, McDonald’s compte 38 000 restaurants dans une centaine de pays à travers le monde.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This