ActualitéAmérique du nordAsieBusinessEuropeFinTech

Airwallex, la nouvelle licorne FinTech BtoB qui veut conquérir le monde

Le montant

La FinTech Airwallex, fondée à Melbourne en 2015, rejoint le club des licornes FinTech après une levée en série C de 100 millions de dollars qui fait grimper sa valorisation à plus d’un milliard de dollars. Le financement a été mené par DST Global, société de capital-risque qui a précédemment soutenu Facebook, Airbnb, Spotify, mais aussi d’autres acteurs de la FinTech tels que Nubank ou Robinhood. Des investisseurs historiques d’Airwallex, dont Sequoia Capital China, Tencent, Hillhouse Capital, Gobi Partners, Horizons Ventures et Square Peg Capital, ont également participé au tour de table. Au total, la jeune licorne lancée par Jack Zhang, Max Li, Xijing Dai, Ki-lok Wong et Lucy Liu, a désormais réuni plus de 200 millions de dollars depuis sa création, dont 80 millions lors de sa série B en juillet 2018. 

Le marché

Airwallex compte parmi ses clients des géants chinois du numérique tels que JD.com, Tencent ou Ctrip, mais aussi l’entreprise américaine MasterCard. Elle leur fournit une solution end-to-end qui leur permet de gérer et d’optimiser leurs recettes et financements transfrontaliers. Concrètement, les clients d’Airwallex peuvent créer un compte international, avec leurs informations bancaires locales, accéder à des taux interbancaires et effectuer des transferts d’argent à travers des réseaux de compensation locaux et internationaux dans 130 pays.

L’entreprise, sorte d’équivalent BtoB du service de transferts d’argent BtoC Transferwise, est aujourd’hui basée à Hong Kong, avec une présence à Melbourne et à Shanghai. Elle se décrit en outre comme le « Amazon Web Services (AWS) du secteur bancaire mondiale ». Parmi ses concurrents sur le créneau des paiements cross-border BtoB se trouvent notamment le Britannique Earthport ou l’Américain Hyperwallet. En tout, plus de 260 employés sont répartis dans huit bureaux. Airwallex revendique des milliards de dollars transférés via son service et vise plusieurs dizaines de milliards cette année. La société rejoint Atlassian et Canva au sein du club des licornes australiennes. 

Les objectifs de la Start-up

Ces nouveaux fonds devraient permettre à Airwallex de s’étendre à l’international, notamment aux Etats-Unis, en Europe, et en Asie du Sud-Est. Airwallex les emploiera également pour son développement produit, avec un focus sur le développement de la valeur fournie par la solution aux marketplace, aux vendeurs en ligne et désormais aux PME. A terme, l’entreprise ambitionne de devenir un des systèmes d’exploitation financiers majeurs dans le monde. 

Airwallex : les données clés

Fondateurs : Xijing Dai, Max Li, Lucy Liu, Ki-lok Wong, Jack Zhang
Siège social : Hong Kong
Activité : solution de gestion des transactions transfrontalières à destination des entreprises
Financement : 100 millions de dollars en mars 2019

Patrick Randall

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Airwallex, la nouvelle licorne FinTech BtoB qui veut conquérir le monde
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021
Mobilité : Sharelock lève 4 millions d’euros auprès de Breega
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence