A la une

Melty et WAT.tv s’allient pour une nouvelle offre média spéciale 15-34 ans

C’est un pas significatif dans le divertissement online à destination des jeunes, une cible-clé pour nombre d’annonceurs aujourd’hui.

Atteindre 27,7 millions de visites (chiffres d’audience OJD cumulés) pour proposer une offre premium orientée contenus et vidéos, c’est la promesse d’une toute nouvelle alliance entre Meltygroup, co-fondé par Alexandre Malsch, et WAT.tv, chapeauté par Olivier Abecassis au sein du groupe TF1.

Concrètement, l’accord, opérationnelle le 1er octobre, porte sur quatre volets: des passerelles éditoriales, la mise en commun des catalogues de vidéos, et l’addition d’expertises technologiques des deux plateformes (passerelles entre les back offices et player vidéo), et enfin, la création d’offres commerciales communes (display, vidéo, opérations spéciales).

Cette nouvelle offre média n’a priori pas pour ambition de contrer les acteurs du marché que sont YouTube ou Dailymotion, qui ont avancé leurs pions en créant des chaînes spécifiques et des contenus pour les jeunes » On a davantage un positionnement média avec l’éditorialisation en priorité, on veut créer des contenus premium de qualité », assure Olivier Abecassis, le créateur de la plateforme de vidéos WAT, lancée en 2006 dans le giron du groupe TF1.

Une audience cumulée de plus de 27 millions de visites

Les arguments auprès des annonceurs vont être de taille, comme celui du cumul des audiences de plus de 27 millions d’internautes. La synergie entre les deux régies publicitaires va s’inscrire dans la continuité:  » Nos deux régies avaient des clients en commun, mais des briefs clients complémentaires. On va répondre sur un brief ensemble avec une offre globale, plus forte en audience » indique le patron de WAT.tv. Pour Alexandre Malsch, le CEO de Melty : » On va bénéficier de l’expertise de la régie de TF1, et nous proposer notre expertise sur les opérations spéciales par exemple ». La facture sera-t-elle salée ?  » On ne gagne jamais à faire les poches des clients » se défend Olivier Abecassis, qui en sept ans a pu se frotter aux exigences budgétaires des clients, et revendique davantage la nouvelle valeur de l’offre média, et l’objectif de faire grimper la transformation. Notamment sur des formats pub tels que les native adervtising et les programmes de brand content travaillés avec les annonceurs.

logo_melty_watPour Alexandre, il s’agit là d’une véritable innovation :  » c’est un deal important, intelligent car il propose une identité jeunes assez inégalée et la puissance de deux médias qui connaissent leurs cibles. Et des équipes qui ont une réelle énergie « .

Sans compter sur une audience élargie à l’Europe si les résultats sont au rendez-vous. Melty vient de poser un pied en Italie, et plus loin, au Brésil. TF1 est, pour sa part, un groupe média européen.

Une cible jeunes complexe 

Alexandre et Olivier se sont connus avant même que Melty soit créé. Dès le début, les deux nouveaux « associés » avaient le projet d’une offre commune dans le viseur. Mais il a fallu attendre que Melty atteigne ses 15 millions de lecteurs, et WAT.tv ses 6 millions de visiteurs uniques par mois pour rendre ce projet concret. Car la cible des jeunes n’est pas simple, elle est gourmande et volatile, et demande de dénicher très tôt les tendances, de diversifier les supports, de réinventer les formats.

« Nous travaillons sur une co-production Melty/WAT qui sera dévoilée en décembre prochain », indique Alexandre Malsch, qui a bâti un petit « Hollywood » du divertissement en ligne avec un studio de production et des pools de reporters. Le sport, la musique, le sport extrême, feront sans doute partie des topics privilégiés.

Un parallèle dans le deal TF1-Twitter

Récemment, TF1 a annoncé un accord avec Twitter pour proposer des tweets sponsorisés sur ses émissions. Cet accord va-t-il profiter à l’alliance Melty-WAT ?  » Le deal porte  plutôt sur les programmes de la chaîne pour l’instant. Mais si ça a du sens, et si l’alliance Melty-WAT monte en puissance, on le fera », indique Olivier Abecassis qui souhaite cependant que les deux médias jeunes restent indépendants vis-à-vis du groupe TF1.

Sur le mobile enfin, les deux médias seront à même de proposer bientôt des contenus type applications. Mais les contenus sur le web sont d’abord privilégiés, là « où l’on a une bonne présence », 33% du trafic de Melty se fait par ailleurs sur le mobile.

 Les chiffres :

  • 15,3 millions de visites pour les sites de meltygroup (OJD)
  • 12,4 millions de visites pour WAT.tv
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

20 thoughts on “Melty et WAT.tv s’allient pour une nouvelle offre média spéciale 15-34 ans”

  1. Ils sortent d’où ces chiffres ? ce 27 million d’internautes est une grosse blague.
    Melty rassemble chaque mois 3 millions de visiteurs uniques, selon Médiamétrie NetRatings, et plus de 13 millions de visites, selon l’OJD.
    Ne confondons pas visiteurs uniques et visiteurs… pas sur FrenchWeb

  2. frenchweb et un internaute de skyrock…car ils sont 8 millions chaque mois en France ;-) ça fait un paquet de  »jeunes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This