A la uneActualitéAsieChineTransport

Michelin trace sa route sur les nouveaux services connectés

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Michelin vient de franchir une étape sur le marché de la mobilité. Le fabricant de pneumatiques a annoncé avoir investi dans la start-up chinoise Luli Information Technology, un service de covoiturage basé à Shanghaï. L’industriel poursuit ainsi sa stratégie de croissance exogène, avec l’acquisition de nouveaux services connectés : gestion de flottes de poids lourds, outils embarqués, et désormais la mobilité partagée au travers de cette application chinoise.

Depuis plusieurs années, le fabricant de pneumatiques a choisi de diversifier ses activités, en mettant l’accent sur de nouveaux services B2C. Au printemps, Michelin annonçait un investissement de 60 millions d’euros dans le site AlloPneus.fr, spécialisé dans la vente de pneumatiques sur Internet, et prenait 40% du capital de l’entreprise.

Michelin veut appréhender une nouvelle cible; celle du particulier. L’acquisition de Luli à travers son Incubator Program, présent en Chine, dans la Silicon Valley et en Europe, y participe. Créée en 2014, la société Luli édite une application mobile de partage de trajets en ville sur courtes et moyennes distances.

Un marché disputé

En Chine, la start-up Luli a face à elle des concurrents de taille. Uber, qui vient de lever 100 millions de dollars auprès de l’Indien Tata, et auparavant auprès du Chinois Baidu, revendique plus de 1 million de trajets effectués chaque jour en Chine. Luli devra aussi compter sur l’appétit du chinois Didi Kuadi issu de la fusion avec Kuadi Dache. Soutenu par les géants chinois Alibaba et Tencent, Didi Kuaidi couvre 360 villes chinoises et compte 1,35 million de chauffeurs.

En Chine, Michelin compte actuellement deux sites de production et emploie 6 050 personnes basées à Shenyang et à Shanghaï. L’industriel a présenté un chiffre d’affaires en hausse de 8,5% à 10,49 milliards d’euros au premier semestre 2015.

Lire aussi: Michelin va devoir apprendre l’art du B2C

Bouton retour en haut de la page
Michelin trace sa route sur les nouveaux services connectés
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Made in Bordeaux] VivaTech : les startups de Nouvelle-Aquitaine en force au salon
[Silicon Carne] Startup Game Over
À la découverte de la « MavTech » singapourienne
Quelle est la place des startups santé dans la FrenchTech?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media