Actualité

Microsoft affronte Gmail : un clic suffit pour tout importer à l’identique dans Outlook

Alors que Google a récemment autorisé le téléchargement de l’ensemble de ses données relatives à un compte Gmail, Microsoft lance une offensive contre le service de messagerie de la firme de Mountain View en facilitant, pour ses utilisateurs, l’importation des données relatives aux comptes Gmail sur sa propre solution Outlook. Objectif : faciliter le plus possible la migration vers feu-Hotmail.

Ce nouvel outil permet de récupérer non seulement l’intégralité de ses e-mails – ce qui était déjà possible jusqu’alors – mais également l’ensemble des libellés qui y sont assignés, les contacts enregistrés dans le carnet d’adresses, la structure de la boîte de réception ainsi que les statuts « lus » ou « non lus » de chaque courriel.

La firme de Redmond espère séduire les près 25% d’utilisateurs qui souhaitent changer de fournisseurs d’e-mails selon un sondage Ipsos.

outlook-gmail-switch

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

4 commentaires

  1. Dans votre article, vous mentionnez que « 25 % d’utilisateurs souhaitent changer de fournisseurs d’emails … ». Je n’ai pas retrouvé la trace de ce sondage Ipsos. Pourriez-vous nous donner la source ?
    D’avance merci,
    Cordialement,
    Stanislas.

  2. Un lien pour accéder à l’option dont vous parlez serait super ! Ou au moins la technique pour y accéder ! :)

  3. frenchweb et alors ? j’avais cru comprendre que la bataille s’était déplacée.

Bouton retour en haut de la page
Microsoft affronte Gmail : un clic suffit pour tout importer à l’identique dans Outlook
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars
Industrie: la France mise 800 millions d’euros dans la robotique pour numériser les usines
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?
Submergé par une vague de révélations, Facebook est désormais pointé du doigt pour son rôle en Inde
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé