ActualitéMediaRetail & eCommerce

[Mises à jour] Du nouveau chez eBuyClub et LeKiosque.fr

Nouveaux outils, design revisité, navigation facilitée… Focus sur les dernières améliorations proposées par eBuyClub et LeKiosque.fr.

Le site eBuyClub, acteur majeur du cashback, a annoncé une nouvelle version de son portail. L’idée était de revoir le design et l’ergonomie de la plateforme afin de proposer une navigation plus intuitive et d’améliorer l’esthétique du site.

Plus épuré, eBuyClub présente sur sa page d’accueil trois colonnes bien distinctes, correspondant chacune à une offre différente: le cashback, les codes promos et les deals Megadeals. Le site revisite enfin sa « Shopping Barre » pour faciliter la navigation et les recherches précises effectuées par les internautes. Depuis son lancement en 1999, eBuyClub a reversé plus de 8,8M € à ses membres.

Côté médias, Lekiosque.fr vient de lancer une nouvelle version de son application iPad. Au menu, l’arrivée d’une mosaïque de magazines, la possibilité de partager ses articles favoris sur les réseaux sociaux et la mise en place de notifications push pour être tenu au courant de la dernière parution de ses magazines préférés. Enfin, des améliorations au niveau de la 3D offerte par la bibliothèque du kiosque ont été apportées pour optimiser la navigation. Lancée en janvier dernier, l’application iPAd du Kiosque.fr revendique aujourd’hui plus de 200 000 téléchargements.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Mises à jour] Du nouveau chez eBuyClub et LeKiosque.fr
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link