ActualitéBusinessTech

[Mobile] La start-up montpelliéraine Pradeo lève 1 million d’euros

Pradeo, société éditrice de logiciels de sécurité pour smartphones et tablettes en entreprise, vient de finaliser une première levée de fonds de 1 million d’euros. Le tour de table accueille notamment la société de capital investissement Soridec, des business angels régionaux ainsi qu’un fonds marseillais.

Basée à Montpellier, la jeune pousse créée en 2010 par Clément Saad développe des logiciels destinés à sécuriser les terminaux mobiles d’une entreprise. La société qui regroupe aujourd’hui une dizaine de collaborateurs compte parmi ses clients grand compte : le Ministère de l’Intérieur, le Crédit Agricole ou encore Orchestra.

Comme le mentionne Midi Libre, Pradeo propose, par ailleurs, une solution offrant aux administrateurs réseau la possibilité  d’analyser la sécurité des applications téléchargées par les salariés de l’entreprise.

Grâce à cette augmentation de capital, la société compte développer ses activités commerciales et préparer son internationalisation. La société prévoit également d’ettoffer ses équipes au cours des mois à venir et ainsi doubler ses effectifs.

Cette levée de fonds est enfin couplée d’une subvention accordée par le ministère de la Recherche (après avoir été lauréat du concours à deux reprises), qui sera quant à elle allouée pour des investissements en R&D.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Mobile] La start-up montpelliéraine Pradeo lève 1 million d’euros
Mobilité: Renault, Atos, Dassault, STMicroelectronics et Thales unissent leurs recherches
VTC: Didi Chuxing lève 1,5 milliard de dollars en dette avant son IPO
[Silicon Carne] Faut-il lever pour réussir ?
Nestor
FoodTech: Elior rachète la startup Nestor pour compléter son offre auprès des entreprises
huawei
Loi « anti-Huawei »: les opérateurs pourront finalement réclamer des indemnisations, juge le Conseil d’État
Cooptalis: comment le spécialiste de l’expatriation a adapté son offre pour faire face à la crise