Actualité

My Major Company publie ses deux premières BD

Après la musique puis les livres, My Major Company s’est lancée en octobre dernier dans l’univers de la BD avec le site MyMajorCompanyBD. La nouvelle plateforme reprenait alors le même principe de crowdfunding développé sur les autres sites de l’entreprise et annonçait trois partenariats avec les éditions Dupuis, Le Lombard et Dargaud

Près de cinq mois plus tard, la start-up annonce la sortie de ses deux premières BD. Le Chômeur et sa Belle, édité chez Dupuis, et Shrimp, qui sortira chez Dargaud, seront ainsi disponibles dès demain en librairie.

Chacun des deux titres, dont l’un retrace les tribulations d’un chômeur et d’une jeune femme hyper active et l’autre celles d’un homme en quête d’amour, ont respectivement récolté 25 000 € auprès des internautes.

A cette occasion, la plateforme de crowdfunding communique sur une petite série de chiffres et revendique ainsi, en l’espace de quelques mois d’existence, 3 projets de BD financés (le troisième titre doit être publié à la rentrée prochaine), 80 200 euros levés et une communauté globale de 200 000 utilisateurs.

MMC BD bénéficierait donc d’un plus fort engouement que la plateforme consacrée aux livres. En effet, lancée fin mai 2010 MMC Book n’a été à l’origine que de 6 publications. A présent, la question est donc de savoir si, grâce à cette nouvelle plateforme, MMC et ses 200 000 membres arriveront à mettre sous le feu des projecteurs le nouveau héros de la BD, à l’image de Grégoire dans la musique. Par ailleurs, MyMajorCompanyBD doit également faire face au site concurrent Sandawe, qui commence déjà à se forger une place dans le secteur.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
My Major Company publie ses deux premières BD
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Malgré son éviction par Apple et Google, Fortnite génère toujours plus de revenus
Copy link