Data Room

MyWittyGames, le « MyMajorCompany » des jeux de société

A l’heure où les jeux vidéo et jeux en ligne battent des records d’audience et de ventes, il subsiste en France un village d’irréductibles défenseurs du bon vieux jeu de société. Lancée fin 2010, MyWittyGames s’affirme comme la toute première plateforme d’édition communautaire de jeux de société.

Un premier titre, Witty Pong, a déjà été intégralement financé par 130 « édinautes » ayant investi en moyenne 100 €. Le coût de production d’un jeu est très variable mais peut aller jusqu’à 20 000 €. Depuis ce matin, MyWittyGames en propose un tout nouveau, Witty Totems, créé par un auteur reconnu dans le monde des jeux. D’autres vont suivre dans les jours qui viennent. L’agence One Street conçoit, pour la promotion du site, des animations de grande qualité comme celle-ci:

Les édinautes recoivent des cadeaux et sont intéressés financièrement au succès commercial du jeu mais les boutiques de jeux, maillon essentiel du modèle de la société, le sont aussi. Elles sont incitées à devenir co-éditrices et peuvent ainsi bénéficier de tickets d’investissement leur donnant droit à des bonus financiers semestriels liés au ventes France et Europe.

MyWittyGames créé donc les conditions du futur succès commercial d’un jeu avec un soutien communautaire chez les amateurs et un intéressement chez les professionnels. La plateforme espère produire 5 jeux par an, imaginés par les auteurs les plus reconnus ou de nouveaux créateurs.

Entretien avec  Camille Cambay, Directeur Général de MyWittyGames.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
MyWittyGames, le « MyMajorCompany » des jeux de société
Entreprise plateforme Sopra Steria Next
[Livre Blanc] Entreprise plateforme : retour à la stratégie
[Livre Blanc] Être manager en 2021
[Livre Blanc] Identité numérique: quelle est la perception des consommateurs ?
[Livre Blanc] Tech’Vision 2021: Les 9 tendances technologiques à suivre
[Livre Blanc] Transformation digitale: une histoire de culture et d’ambition
[Magazine] CX Circle: le Magazine de l’expérience digitale