Distribution

MyZazie78, la success story d’une boutique eBay

En 2009, Soizic, cadre dans une grande entreprise de la région parisienne s’ennuie au bureau. Ca arrive ! Elle cherche et trouve le projet qui saura l’enthousiasmer et décide de créer une boutique en ligne de lingerie pour femmes. « J’ai du commencer à réfléchir à l’idée de la boutique le 15 avril et le 30 avril, elle était lancée !  »

Deux ans plus tard, après un déménagement pour voir plus grand et un élargissement de sa gamme de produits vers les grandes tailles, sa boutique sur eBay génère un chiffre d’affaires de plus de 20 000 € par an.

Les premiers pas

Tout est parti au début d’un constat très simple : je m’ennuyais un petit peu dans mon activité de salarié donc c’était plutôt au départ un passe-temps et un moyen d’arrondir mes fins de mois en m’offrant des belles vacances par exemple.

Moi, je ne suis pas du tout technique, je n’ai aucune connaissance de tout ce qui concerne la mise en ligne. Je me suis orienté vers eBay parce que c’est ludique, relativement simple et ça ne demande pas de connaissance technique. C’est écrit en langage courant, il y a un didacticiel vraiment sympa, donc pas besoin d’être informaticien pour mettre en vente des produits en ligne. Ensuite, en discutant avec d’autres vendeurs lors de séminaires j’ai pu entendre des choses que je ne connaissais pas et j’ai gagné du temps. Le site évolue souvent et on a à chaque fois des didacticiels pour nous expliquer les nouveautés.

Ma problématique de départ, c’était de trouver un fournisseur qui tienne la route. Dès que je l’ai découvert, j’ai acheté ce type de produits et j’ai tout de suite trouvé un marché. Voilà ce qui m’a permis de développer ma boutique. Je vends principalement de la lingerie pour femmes et là, comme c’est la saison, des maillots de bains pour les enfants et les hommes.

Pour le délai de lancement c’était très rapide. On obtient très vite le statut d’auto-entrepreneur.

La stratégie

J’ai commencé au début avec le système des enchères avant d’ouvrir une boutique. Il faut d’abord gagner la confiance des acheteurs donc avant d’ouvrir une boutique, j’ai choisi de commencer par les enchères !

Mais comme j’avais une activité salariée que je garde toujours en parallèle, je n’avais pas le temps de pouvoir m’occuper très correctement des enchères donc j’ai ouvert une boutique qui permet d’avoir des commandes au fil de l’eau et c’est beaucoup plus simple à gérer.

Ma stratégie de développement a été d’abord d’élargir ma gamme de produits en proposant de toutes petites tailles puisqu’il y avait un marché de niche et très très peu de fournisseurs et j’ai aussi fait des très grandes tailles comme le bonnet E qui étaient très peu vendues et sur lesquelles il y avait de la demande.

Pour faire connaître ma boutique, j’ai acheté des espaces publicitaires sur eBay ce qui m’a permis d’avoir rapidement des clients et puis dans chaque envoi, je glissais une carte avec l’adresse de ma boutique pour fidéliser ma clientèle. J’ai aussi acheté des petits objets publicitaires que je distribuais à mes collègues pour faire marcher le bouche à oreille et j’ai créé une page de la boutique sur Facebook. C’est comme ça que j’ai eu de la publicité à faible coût.

Le temps de la réussite

J’ai commencé dans mon appartement il y a maintenant deux ans et puis j’ai du déménager pour m’agrandir il y a 8 mois ce qui m’a permis d’avoir plus de produits à proposer à la vente.

Lorsque ça a commencé à prendre de l’ampleur, je me suis posé la question de changer complètement de métier donc depuis septembre 2010, je suis passé en temps partiel pour pouvoir développer encore plus mon activité et je pense que d’ici peu je passerai à temps plein sur cette activité.

J’ai changé récemment de statut, je suis passé en SARL tout simplement parce qu’on a des frais postaux relativement élevés et que le statut d’auto-entrepreneur ne permettait pas de les déduire.

L’investissement

Mon principal problème au début c’était l’investissement pour acheter la marchandise. Mon investissement de départ a été de 2000€. J’avais très peu de marchandise, une centaine de produits au début, et ça a été très rapide à mettre en avant. Aujourd’hui j’ai plus de 1800 articles.

Au bout de trois mois, j’étais rentrée totalement dans mes frais et j’étais devenue propriétaire du stock !

Les résultats

Aujourd’hui, je vends entre 200 et 250 parures par mois, ce qui est pour mois un bon score et le chiffre d’affaires annuel tourne entre 21 000 et 23 000 €.

Aujourd’hui, j’ai un poste de cadre dans une très grande société donc j’ai un très bon revenu. Je ne gagne pas avec eBay ce que je gagne en tant que cadre mais au niveau de la qualité de vie c’est tellement différent que je pense que ça vaut quand même le coup de changer. Aujourd’hui, je m’en occupe le soir et le week-end mais si je m’y mets à plein-temps, j’espère bien augmenter mon chiffre d’affaires.

Le secret de Soizic

Le secret de la réussite de ma boutique, je crois que c’est le service client. Quand on prend l’engagement de livrer rapidement, si on n’a pas envoyé vite la commande c’est mauvais pour l’image de marque. C’est également la qualité de l’annonce. Si on décrit bien le produit on a peu de client qui attendait autre chose, qui sont déçus et le font savoir.

[Publireportage]

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

7 thoughts on “MyZazie78, la success story d’une boutique eBay”

  1. En tout cas moi j’aime bien ce genre de success story, et ca montre une fois de plus que ca ne sert à rien de créer une boutique ecommerce à 100 000 euros si derrière on ne vend pas. Dans le cas de MyZazie, tout s’est enchainé naturellement, elle a pu tester le marché, trouver de nouvelles niches, … sans s’occuper de la technique. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This