ActualitéFonds d'investissementInvestissements

Naver injecte 100 millions d’euros de plus dans le fonds de Fleur Pellerin

Le groupe sud-coréen Naver renouvelle sa fidélité auprès du fonds K-Fund I, conseillé par Fleur Pellerin via son fonds de capital-risque Korelya Capital. Naver et sa filiale japonaise Line, qui édite une application de messagerie, viennent ainsi d’investir 100 millions d’euros de plus dans K-Fund I, selon Le Figaro.

Avec cette opération, le groupe sud-coréen porte sa participation à 200 millions d’euros dans le fonds accompagné par l’ancienne ministre déléguée à l’Économie numérique. En septembre 2016, Naver avait déjà injecté 100 millions d’euros dans la structure. En juin dernier, Naver avait choisi Paris pour ouvrir un incubateur à Station F, le plus grand campus mondial de start-up, initié par Xavier Niel et dirigé par Roxanne Varza.

Des tickets compris entre 5 et 20 millions d’euros par opération 

Opérationnel depuis le début d’année, le fonds K-Fund I vise à faire émerger «au moins une licorne» en France et en Europe dans les prochaines années. A ce jour, K-Fund I a investi dans Devialet, le fabricant d’amplificateurs de son haut de gamme, la start-up Snips, qui a lancé un assistant vocal, AB Tasty, le spécialiste de la personnalisation marketing et de l’A/B testing, et JobTeaser, jeune pousse parisienne spécialisée dans le marketing des ressources humaines et du recrutement.

En bénéficiant du soutien financier de Naver, le fonds conseillé par Fleur Pellerin décuple ses capacités de financement. «Avec 200 millions d’euros, K-Fund I va renforcer ses capacités d’investissement en France et en Europe, notamment sur les levées de fonds plus importantes», a expliqué le groupe sud-coréen. «Avec cet accroissement de notre investissement dans K-Fund I, nous espérons soutenir de futures licornes à tous les stades de leur développement», a ajouté Lee Hae-jin, le fondateur de Laver. Depuis ses débuts, le fonds K-Fund I misait des tickets compris entre 1 et 10 millions d’euros. Désormais, le véhicule d’investissement envisage de passer à la vitesse supérieure en portant sa participation de 5 à 20 millions d’euros par opération.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This