ActualitéBusinessData Room

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

La fin de la mode des coupons de réduction, le chinois Alibaba s’intéresse à Yahoo!, la réussite de Mashable, Samsung négocie avec Apple en Australie, analyse de données dans le cloud avec Zillabyte

Les coupons n’ont plus la cote

Les soucis de Groupon ne sont pas une exception  : aux yeux du New York Times c’est le tout le marché du coupon de réduction en ligne qui semble s’essouffler « Il y a quelques mois, les coupons étaient le nouveau truc à la mode, et Groupon, moins de 3 ans après son lancement était valorisé à 30 milliards, on pensait avoir trouvé le remplaçant des petites annonces locales ». Depuis une centaine de copies de Groupon (Local Deal Sites en recense 167 aux USA) sont apparues comme DoubleTakeDeals, YourBestDeals, DealFind, DoodleDeals, DealOn, DealSwarm et GoDailyDeals, sans oublier Google qui propose des deals pour quelques grandes villes. Aujourd’hui certains ferment d’autres sont rachetés. Même Amazon est à la peine avec son offre new-yorkaise lancée il y a un mois, car il a une quarantaine de concurrents sur place.


Yahoo! chinois ?

Le Buzz du week end, c’est l’intérêt manifesté par le chinois Alibaba par un éventuel achat de Yahoo! . Tout a commencé vendredi, au coeur de la Silicon Valley, lors d’un débat dans l’université de Stanford avec une réponse claire et nette de Jack Ma, le PDG d’Alibaba : « Nous somme strès intéressés par Yahoo!. Notre groupe est important pour Yahoo! et Yahoo! est important pour nous. Tous les éventuels acheteurs de Yahoo! ont parlé avec nous » Une allusion au fait que Yahooo! possède, entre autres, 40% d’Alibaba. TechCrunch souligne que le dernier investissement de Silver Lake a valorisé le groupe Alibaba à 32 milliards $, alors que Yahoo! plafonnerait à 16 milliards, et la part de Yahoo! dans Alibababa est estimée à 12,8 milliards $. 80% de la valeur de Yahoo! reposerait donc sur ses avoirs chinois. A défaut d’acheter Yahoo! le Chinois semble au moins motivé par le rachat de ses parts à Yahoo!


La paix entre Apple et Samsung ?

Les avocats de Samsung ont proposé un accord à Apple en Australie, pour éviter que la plainte du californien n’empêche le constructeur coréen de lancer sa tablette Galaxy Tab 10.1 sur le marché australien, la semaine prochaine. Apple aurait déjà vendu 500 000 iPad en Australie. Mais, se demande le Wall Street Journal, Apple a-t-il vraiment intérêt à négocier avec Samsung qu’il attaque dans plusieurs pays (Allemagne, Australie, France, Japon, Corée du sud) pour violation de brevets. Apple a déja bloqué la sortie de la Galaxy en Allemagne, et un tribunal de la Haye a rendu une décision identique pour certains smartphones Samsung en Europe.


Mashable devenu incontournable

Sept ans après une ouverture solitaire par l’écossais Peter Cashmore, le petit blog Mashable est devenu un site d’information incontournable sur les réseaux sociaux qui emploie 40 personnes dans ses bureaux new-yorkais de Park Avenue. Cashmore s’est payé le luxe de recruter Lance Ulanoff, (l’ancien rédacteur en chef du site PC Mag qui était aussi vice-président en charge des contenus chez Ziff Davis) et Ken Detlet (qui travaillait à la publicité chez Dow Jones) pour attirer des grandes marques. Cashmore a signé des partenariats avec CNN et le quotidien USA Today. Il a financé lui-même son expansion souligne le New York Times En septembre il a attiré plus de 17 millions de visiteurs uniques et traite aussi l’actualité américaine ou internationale, un nouveau pari.


De Google à l’analyse de données

Plusieurs anciens de Google ont lancé cet été, Zillabyte, une startup dédiée à l’analyse des grosses bases de données, après avoir constaté qu’en dehors de Google il n’existait, à leurs yeux, d’outil simple à utiliser et efficace pour un travail en profondeur, en dehors de ceux qui sont dédiés aux grandes entreprises. Zillabyte avait annoncé le 15 août dernier avoir levé de l’argent auprès d’AOL Ventures et First Floor Labs. Pour l’instant Zillabyte est ouvert en beta privé, sur invitation et le lancement public est prévu pour mars prochain

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “[News] Ce qu’il faut savoir ce matin”

  1. « La fin de la mode des coupons de réduction ».

    Aujourd’hui, nous savons tous que les internautes sont à l’affût de la bonne affaire sur Internet.

    Une solution simple a été trouvée : celle de l’offre des frais de livraison !

    Ce n’est pas seulement les offres promotionnelles que recherche le cyberacheteur, mais aussi les offres sur les frais de livraison : les frais de port sont reconnus pour être la première cause d’abandon de panier !

    Ce sont les Etats-Unis qui ont été les premiers à reconnaître l’offre des frais de port comme un outil marketing étonnant avec la mise en place du Free Shipping Day. Cet événement dédié aux offres de frais de livraison a généré un chiffre d’affaires de 947 millions de dollars pour les e-commerçants américains en seulement 24h. Aujourd’hui, ce sont non seulement les e-commerçants basés au Etats-Unis, mais aussi ceux du Canada, de Grande-Bretagne, de Pologne et du Pays-Bas qui boostent considérablement leur chiffre d’affaires lors de ces événements.

    Désormais, ce sont enfin les e-commerçants français qui vont pouvoir en profiter avec l’arrivée du Week-end Port Gratuit le 3 & 4 décembre 2011!

    Pour participer, chaque e-commerçant proposera des frais de livraisons gratuits avec ou sans seuil pendant ce week-end.

    Les internautes français n’attendent que ça ! Les bénéfices pour les e-commerçants sont garantis : augmentation du chiffre d’affaire, acquisition de nouveaux clients, consolidation de l’image, augmentation des flux de visiteurs…

    Juste avant les fêtes de Noël, ce sera un réel succès pour tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This