ActualitéBusiness

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

Free secoue Orange et SFR, musique : les distorsions de TVA en Europe, Netflix en HD sur iPad, quand les employeurs réclament le mot de passe Facebook pour une embauche, une loi pro-start-ups aux USA, Apple et l’UDID d’iPhone et iPad.

Orange menace Free de coupure

« Orange a menacé samedi de suspendre le contrat qui le lie à Free Mobile (…) Orange s’inquiète des différentes pannes intervenues sur le réseau de Free Mobile récemment et veut protéger ses propres clients. (…) «Contrairement à certaines affirmations visant Orange dans les pannes intervenues sur le réseau de Free Mobile ces derniers jours, le groupe décline toute responsabilité dans ces dysfonctionnements» » a annoncé son porte-parole cité par Le Figaro qui ajoute cette « dénonciation aurait un coût important pour Orange. ». Le quotidien signale, par ailleurs, que Franck Esser serait sur le départ après 12 ans de présidence : « Le PDG de SFR ferait les frais de l’arrivée de Free mobile sur le marché. SFR a perdu 200.000 clients en deux mois. »


Europe : les offres légales et la TVA

« Les distorsions de TVA entre les différents pays de l’Union européenne sur les offres légales de musique, de cinéma ou d’audiovisuel sur Internet suscitent de plus en plus la colère des filières concernées en France. Basé au Luxembourg, un site comme iTunes, appartenant à Apple, ne paie ainsi que 2,3 % de TVA dans le grand-duché, quand, en France, les sites de musique en ligne restent assujettis à une TVA à taux plein, qui atteint 19,6 %. Vendredi dernier, des représentants du cinéma, de la musique, du livre ou encore de l’audiovisuel ont interpellé les candidats à l’élection présidentielle » souligne le quotidien Les Echos.


iPad et HD Netflix

Netflix annonce qu’il va permettre à ses abonnés de regarder des films en streaming en HD sur le nouve iPad pour profiter de sa qualité d’écran supérieure remarque Ars Technica.


Embauche et mot de passe Facebook

Certains employeurs privés et publics américains demandent à leurs employés ou aux candidats à une embauche de donner leur mot de passe Facebook pour accéder à leur profil et mieux les connaître. Plusieurs sénateurs américains s’inquiètent et demandent si cela ne représente pas une violation de certaines lois, comme le disent les défenseurs de la vie privée constate l’agence AP.


Une loi pro start-ups aux USA

Le Jumpstart Our Business Startups (JOBS) Act voté par le Sénat pour faciliter le recours aux investisseurs attire des critiques de plusieurs associations. Les groupes de défense du consommateur et la Securities and Exchange Commission s’inquiètent car les start-ups auront moins de détails et de documents financiers à présenter, ce qui pourrait tromper les petits investisseurs. Les sénateurs considèrent que la création d’emplois est ce qu’il y a de plus important explique PressConnects.


iTunes et la vie privée

Sous la pression des défenseurs de la vie privée, et des médias qui en ont beaucoup parlé, Apple commence à refuser de valider, dans iTunes les applications qui accèdent, sans demander l’accord de l’utilisateur, au numéro individuel (Unique Device Identifier ou UDID) qui distingue chaque iPhone ou iPad. Cela permettai de voir comment l’utilisateur réagit à la publicité, ou quelles applications sont les plus utilisées. Les entreprises tentent de trouver un autre moyen d’identifier leurs utilisateurs constate TechCrunch avec la Wi-fi MAC Address ce qui ne fait que déplacer le problème, car la question de vie privée reste posée.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[News] Ce qu’il faut savoir ce matin
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée
Orange
Orange envisage une OPA de 620 millions d’euros sur sa filiale belge
Le rachat de Meilleurtaux par Silver Lake valide les axes de développement de la FinTech
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF
L’Espagne mise 600 millions d’euros dans l’IA pour son plan de relance économique