Actualité

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

Netflix corrige le tir, smartphone et marketing au supermarché, des films via le cloud, Spotify creuse ses pertes

Demi-tour pour Netflix

Après avoir augmenté ses prix et annoncé que l’activité de location de DVD ne se ferait plus sur Netflix (désormais réservé au visionnage des films en streaming) mais dans une nouvelle structure appelée Qwikster, Reed Hastings, son patron, signale sur son blog qu’il abandonne ce projet et change d’avis. Les deux activités continueront à cohabiter sur le site Netflix. Du coup, l’action Netflix est remontée à la bourse de New York, avec une pointe à plus 10%, hier, après avoir perdu 60% de sa valeur depuis juillet dernier. Le New York Times revient sur ce feuilleton agité et souligne le mécontentement des utilisateurs dont certains demandent le départ d’Hastings.


Smartphone et caddy

Le smartphone devient le compagnon indispensable du caddy aux USA. Le groupe Ahold teste une application iPhone permettant à ses clients de scanner chacun des produits pendant qu’il fait ses courses. En fonction de ses achats le client reçoit des propositions de réductions ou d’offres promotionnelles liées à sa carte de fidélité et à ses habitudes d’achat. Ahold (basé aux Pays Bas) possède des chaînes de supermarchés (près de 3 000 magasins au total et 213 000 employés) comme les américains Giant ou Stop & Shop (plus de 350 magasins et 80 000 employés) souligne le Wall Street Journal. Après 3 magasins dans le Massachussetts, le groupe va tester ce système dans 18 autres , puis l’étendre à l’ensemble de son réseau. Autre exemple chez Ahold avec Peabod,  épicier qui vend en ligne dans 11 états américains. Peabod a lancé son application en septembre : 36% des clients l’ont téléchargée, et désormais 10% des commandes arrivent via des mobiles. Par ailleurs, Meijer (près de 200 magasins) va ajouter la géolocalisation à son appli pour smartphones afin de permettre aux clients de trouver facilement le bon rayon pour le produit recherché.


Votre film via le cloud

Rival d’iTunes et autres, le consortium américain UltraViolet veut proposer aux consommateurs de regarder leur film sur n’importe quel terminal : TV connectée, PC, iPhone iPad et autres. Le projet UltraViolet a démarré en 2008, il rassemble plus de 75 sociétés dont Viacom (Paramount Pictures), Comcast Corp (Universal Pictures) et Sony Corp (Sony Pictures). UltraViolet est un service basé sur le cloud via lequel le consommateur accèdera à tous les films dont il a les droits via un code à 12 chiffres. Il doit à la fois avoir un compte UltraViolet et un compte auprès d’un service en ligne participant au consortium, comme Flixster (Warner Bros). Le lancement d’UltraViolet est prévu le 11 octobre selon Home Media Magazine.


Les pertes de Spotify

Les revenus de Spotify ont été multipliés par cinq en 2010, et le récent accord avec Facebook devrait contribuer à une croissance accélérée, mais le service de musique en ligne a encore perdu plus de 40 milions de dollars signale le New York Times. Spotify, basé en Grande Bretagne,revendique 99 millions de revenus en 2010, soit une hausse de 458 par rapport à 2009 : 71 millions viennent des abonnements et 28 millions de la publicité. Par contre les pertes ont-elles aussi grimpé : passant de 26 millions en 2009, à 42 millions en 2010. Selon son patron, Danel Ek, Spotify a atteint la barre des 2 millions d’utilisateurs il y a quinze jours.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This