Data RoomMediaTech

News.me, le nouveau service de social news, Flipboard a toujours de beaux jours devant lui.

L’application iPad du nouveau service développé par Betaworks (bit.ly), en partenariat avec le New York Times Labs, est disponible depuis quelques minutes sur l’app store d’Apple. A l’instar de Flipboard, News.me agrège sous forme de journal les différentes informations que vous avez echangées sur Twitter. Le service vous propose également des contenus contextualisés par rapport aux informations recues sur Twitter.

Si l’application est soigné coté look, son interface s’avère moins pratique que Flipboard, principalement en privilégiant une navigation à la verticale. Mais c’est surtout sur le plan fonctionnel que News.me est très en deçà de Flipboard. L’application ne permet que de gérer les informations de votre flux Twitter, quand Flipboard agrège de nombreux services tels que Facebook, Instagram, ou encore des blogs et magazines.

Sur ce point News.me essaie d’instaurer un modèle économique qui rémunère les éditeurs dont les contenus sont agrégés, à commencer par ceux du New York Times, mais également d’AOL, Gawker ou Business Insider. 660 éditeurs auraient déjà donné leur accord selon John Borthwick, CEO de Betaworks et Bit.ly. Ainsi après 7 jours de test, l’internaute à le choix entre un forfait de 0,99$ par semaine, ou 34,99$ par an.

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
News.me, le nouveau service de social news, Flipboard a toujours de beaux jours devant lui.
Face à Starlink, OneWeb lève 400 millions de dollars auprès de SoftBank et Hughes
Streamland Media rachète les activités post-production de Technicolor pour 30 millions d’euros
Le CES 2021 déçoit, exposants et visiteurs ne sont pas au rendez-vous
Robots logistiques: pourquoi Scallog se lance aux Etats-Unis
Galaxy S21: face à Apple, Samsung lance sa nouvelle gamme de smartphones 5G
Wikipédia: retour sur l’origine de la plus grande encyclopédie du monde