ActualitéBusinessChiffres ClesEtudesFonds d'investissementInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerce

[Numbers] Le Top 5 des levées de fonds dans l’e-commerce français en 2017

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

  • Vestiaire Collective : 58 millions d'euros en série E.
  • Frichti : 30 millions d'euros en série B. 
  • NaturaBuy : 10,3 millions d'euros en venture. 
  • Back Market : 7 millions d'euros en venture. 
  • QuiToque : 4 millions d'euros en série A. 

 

Données FrenchWeb Invest

Les e-commerçants français ont levé près de 130 millions d'euros depuis le début de l'année 2017, selon l'indicateur FrenchWeb Invest. Cela correspond à une hausse de 89% comparé à la même période en 2016. En termes d'opérations, 24 levées de fonds ont été recensées sur les 5 premiers mois de l'année, contre 23 en 2016.

Cette forte hausse des montants investis s'explique en partie par deux opérations d'envergure, qui ont marqué le début de l'année 2017. Le spécialiste du dépôt-vente de vêtements d'occasion Vestiaire Collective a ainsi levé 58 millions d'euros en janvier, et le service de livraison de repas Frichti a bouclé un tour de table de 30 millions d'euros en mai. Si l'on exclut ces deux opérations du calcul, qui représentent à elles seules 68% des montants investis depuis le début de l'année, les investissements dans l'e-commerce ont en réalité diminué de 39% en un an. 

Si l'on considère les domaines d'activité qui ont le vent en poupe, la mode et la FoodTech concentrent mécaniquement la plus grande part des montants investis. Au-delà de la levée de fonds de Frichti, quatre autres spécialistes de la FoodTech ont levé des fonds depuis le début de l'année. Le spécialiste de la livraison de «paniers-recettes» QuiToque a ainsi levé 4 millions d'euros en mai. La start-up spécialisée dans la livraison de repas frais Pickles a levé 2 millions d'euros en janvier. Kol, qui a développé un service de livraison express de vins et de spiritueux, a levé 1 million d'euros en mai. Et enfin ProcSea, plateforme de mise en relation entre mareyeurs et restaurants en recherche de produits de la mer, a levé 800 000 euros en mars. 

Parmi les autres levées de fonds remarquables dans le secteur, on retiendra également celle de NaturaBuy, spécialiste des accessoires de chasse, pêche, tir et autres loisirs outdoor, qui a levé 10,3 millions d'euros en mai. La marketplace de produits électroniques reconditionnés Back Market a quant à elle levé 7 millions d'euros, toujours au mois de mai.  

  • Près de 130 millions d'euros ont été levés par des e-commerçants français depuis le début de l'année. 
  • Au total, 24 opérations ont été recensées sur les 5 premiers mois de l'année. 
  • La plus grosse levée de fonds de la période, réalisée par Vestiaire Collective (58 millions d'euros), représente 45% des montants levés

 

Données FrenchWeb Invest

Bouton retour en haut de la page
[Numbers] Le Top 5 des levées de fonds dans l’e-commerce français en 2017
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media