ActualitéTech

Numericable-SFR et Altice proposent 3,9 milliards d’euros pour les 20% de Vivendi

C’est reparti de plus belle. Alors que Patrick Drahi a déjà mis la main sur la majorité du capital de SFR l’an passé pour 13,2 milliards d’euros, l’homme d’affaires souhaite désormais prendre le contrôle total de l’opérateur télécom. Altice a en effet annoncé avoir soumis, avec sa filiale Numericable-SFR, une offre pour acquérir les 20% que Vivendi détient toujours dans Numericable-SFR. Au prix de 40 centimes par actions, la facture s’élève à environ 3,9 milliards d’euros.

Selon le montage dévoilé, Numericable-SFR acquerrait la moitié des parts sous forme d’un échange d’actions – ce qui requiert un vote de l’assemblée générale -, l’autre moitié étant acquise par Altice France, en cash. Une opération qui surviendra, au plus tard, le 7 avril 2014, auquel s’ajoute 3,8% d’intérêt annuel. Si l’opération est réussie, cela porterait à plus de 17 milliards d’euros l’acquisition de SFR.

Depuis un an, Altice a multiplié les acquisitions dans le secteur des télécoms. En sus du dossier SFR, largement médiatisé, la firme de Patrick Drahi a aussi mis la main sur le MVNO Virgin Mobile pour plus de 200 millions de dollars. Au niveau européen, il a également pris le contrôle de Portugal Telecom pour 7,4 milliards d’euros en décembre dernier.

Mais l’homme d’affaires souhaiterait encore chambouler le marché français. Selon Bloomberg, M. Drahi serait encore intéressé par Bouygues Telecom, l’opérateur étant fragilisé depuis qu’il a échoué à mettre la main sur SFR.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Numericable-SFR et Altice proposent 3,9 milliards d’euros pour les 20% de Vivendi
Buy now, pay later: soutenue par Amazon, la startup indienne Capital Float lève 50 millions de dollars
Le jour où j’ai appris la date de la mort de ma startup
Bonsoirs: comment Nicolas Morschl a lancé sa DNVB de linge de maison
esport
Sept studios indépendants de jeu vidéo lèvent 100 millions d’euros pour fonder un nouvel éditeur
Swan
Banking-as-a-Service: la FinTech Swan lève 16 millions d’euros auprès d’Accel
10 ans après son arrivée en France, Outbrain veut devenir l’alternative des GAFA auprès des éditeurs et des annonceurs