/ InsidersA la uneActualitéEurope

[OFF] Une seconde de plus pour… Le crowdfunding pour la Grèce…

Cette nuit, la trotteuse de l’horloge universelle ajoutera artificiellement 1 seconde supplémentaire à sa course pour s’adapter à la rotation de la Terre qui a ralenti. L’occasion de vous partager ce que peut faire un entrepreneur pendant 1 seconde de plus (même en pleine nuit) :

1. Décider ce que vous ferez de votre premier million d’euros.

2. Avoir une idée, la retenir pour en faire autre chose.

3. Cliquer pour tweeter :

4. Passer un ordre de Bourse à investisseurs français (2/2) En savoir plus sur http://frenchweb.fr/bientot-une-nouvelle-bulle-internet-les-avis-de-investisseurs-francais-22/196307#Ij9gvU9AocqRRpPT.99″ target= »_blank »>Wall Street ou à Paris, sauf si cette seconde supplémentaire provoque un bug sur les marchés qui ferait perdre plus de 4,6 millions de dollars (la seconde).

5. Respirer, pour prendre du recul sur les hauts et les bas de la vie d’un entrepreneur.

tirelire-ordi-fintech-financeLa dette grecque atteint 312 milliards d’euros mais un jeune Britannique a eu l’idée de combler une partie du trou abyssal sur le site de financement participatif Indiegogo. Victime de son succès, la page de l’opération était saturée en fin de journée. Le compteur affichait plus de 100 000 euros de financements, alors que la cagnotte totale doit atteindre 1,2 milliard.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[OFF] Une seconde de plus pour… Le crowdfunding pour la Grèce…
Stripe, la FinTech la mieux valorisée au monde, réalise sa première acquisition en Inde
Porté par Dassault Systèmes et Ubisoft, le logiciel français s’est envolé en 2020
[DECODE Quantum] À la rencontre de Frédéric Grosshans, co-directeur du Quantum Information Center Sorbonne
RH: Next Station lève 1,5 million d’euros pour favoriser le recrutement à l’étranger
Pixel 6: Google va-t-il enfin percer sur le marché des smartphones?
WeWork: deux ans après son échec retentissant en Bourse, le géant des bureaux partagés revient à Wall Street