BusinessDecode BusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsStartupTransportTV

Onepark lève 15 millions d’euros pour passer à la vitesse supérieure en Europe

Interview de David Vanden Born, co-fondateur et CEO de Onepark

Le montant

La société Onepark, qui développe un service de réservation de places de parking en ligne, a bouclé un tour de table de 15 millions d’euros mené par AccorHotels, l’un des leaders mondiaux de l’hôtellerie avec près de 4 700 hôtels dans une centaine de pays. Groupe ADP (anciennement Aéroports de Paris), qui exploite les aéroports parisiens Roissy-Charles-de-Gaulle, Orly et Le Bourget, et Keolis, spécialiste du transport urbain en France et filiale à 70% de la SNCF, ainsi que les business angels Christophe Courtin, fondateur du groupe Santiane, et James Blouzard, co-fondateur du groupe Wonderbox, ont également participé à l’opération. En novembre 2017, l’entreprise avait déjà levé 12 millions d’euros auprès de Keolis pour déployer son service dans les grandes agglomérations européennes.

Le marché

Lancée en 2014 par David Vanden Born et Gilles Latouche, Onepark propose une plateforme permettant aux automobilistes de comparer et de réserver en ligne des places de parking. Pour cela, la société a noué des partenariats avec des gestionnaires de parking dans les grandes villes, les gares et les aéroports, mais aussi avec des hôteliers et des entreprises prêts à mettre à disposition leurs emplacements disponibles. Dans ce contexte, les arrivées d’AccorHotels, qui a déjà déployé la plateforme Onepark dans près de 250 établissements, et de Groupe ADP, qui propose 40 000 places de parking dans les aéroports parisiens, au sein du capital de la start-up vont lui permettre d’étendre davantage son champ d’action à travers l’Europe.

A ce jour, Onepark propose des places parmi plus de 1 500 parkings situés en France (1 000), en Espagne (100), en Belgique (50), en Suisse, aux Pays-Bas et au Luxembourg. La start-up revendique également plus de 100 000 heures de stationnement vendues chaque jour. Sur le marché de la location de places de parking, la société doit affronter les Français Zenpark, Yespark et OPnGO, qui proposent un service similaire, l’Espagnol Parclick ou encore le Suédois EasyPark.

Les objectifs 

Ce financement doit permettre à Onepark d’accélérer son déploiement en Europe. Dans ce sens, la société va enrichir son offre dans les pays dans lesquelles elle opère et lancer son service au Portugal dans les prochaines semaines, après s’être implantée aux Pays-Bas, en Italie et en Allemagne l’an passé.

D’ici 2023, Onepark vise la barre des 5 000 parkings référencés sur sa plateforme, soit plus du triple de son inventaire actuel en Europe, pour disposer d’un parc de 100 000 places de stationnement. Pour accompagner cette expansion, l’entreprise prévoit de renforcer ses effectifs pour dépasser la centaine de collaborateurs fin 2019.

Onepark : les données clés

Fondateurs : David Vanden Born et Gilles Latouche
Création : 2013
Siège social : Paris
Activité : service de réservation de places de parking en ligne
Financement : 15 millions d’euros en janvier 2019
Effectifs : 55 collaborateurs

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Onepark lève 15 millions d’euros pour passer à la vitesse supérieure en Europe
Facebook/Google
Google et Facebook dominent toujours plus le marché français de la pub en ligne
eToro, la plateforme de trading social qui veut donner le goût de l’investissement aux particuliers
Mary Meeker mène un tour de table de 85 millions de dollars dans la licorne australienne Canva
Netflix dépasse les 158 millions d’abonnés dans le monde
Droits voisins: Macron veut « engager au plus vite » l’Europe contre les géants du numérique
[DECODE] Que disent les acquisitions de Google (Alphabet) sur sa stratégie?
Copy link