AcquisitionActualitéEuropeTech

Orange en passe de racheter Lexsi pour renforcer son pôle cybersécurité

Orange a annoncé être entré en négociations exclusives avec la société de gestion Argos Soditic en vue d'une acquisition de Lexsi, une entreprise française de conseil et d'audit en sécurité informatique. L'opération, dont le montant n'a pas été communiqué, devrait être bouclée dans le courant du second trimestre 2016.

Basée à Bagnolet, Lexsi emploie plus de 170 experts réunis autour de quatre pôles  – audit, conseil, formation et CERT (Computer Emergency Response Team) – et revendique plus de 400 clients, dont le ministère de la Défense et celui de l'Economie, l'Inpi, Société Générale ou encore Veolia et EDF. Disposant de bureaux à Lille, Lyon, Tunis et Montréal, Lexsi a réalisé un chiffre d'affaires de 14 millions d'euros sur son exercice 2014, pour un résultat net de 1,2 million d'euros.

«Cette acquisition représenterait une nouvelle étape importante dans le développement d’Orange Cyberdefense, filiale d’Orange Business Services, en ajoutant de nouvelles compétences et capacités à son portefeuille et en renforçant sa position de leader français de la cyberdéfense et d’acteur majeur en Europe», déclare Orange dans son communiqué. La branche Orange Cyberdéfense revendique de son côté plus de 1 000 experts.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Orange en passe de racheter Lexsi pour renforcer son pôle cybersécurité
Covid-19: la révolution numérique pour préserver l’emploi?
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Couvre-feu: les taxis et VTC prévoient une baisse de l’activité encore plus forte dans les jours à venir
Vélos, trottinettes, scooters…: la mobilité partagée se démocratise dans les grandes villes françaises
Streaming: 6 mois après son lancement, Quibi cherche déjà un repreneur
Netflix: le déconfinement ralentit sa croissance sur ses marchés matures tandis que l’action chute