Actualité

Paris se dote d’un incubateur dédié à la santé, 14 startups sont sélectionnées

La ZAC Boucicaut accueille 14 jeunes pousses pour un programme basé sur le soutien de 13 grandes entreprises et partenaires.

Paris se dote d’un nouvel incubateur, cette fois dédié à la santé, situé sur la zone Boucicaut dans le 15ème arrondissement. La ZAC Boucicaut (6 000 m2) accueillera au total trois incubateurs : l’un dédié au design, l’autre à la ville intelligente, et le dernier, qui est dédié à la santé et à l’informatisation des soins.

Le programme repose sur l’incubation ( locaux, services…), et l’accompagnement sur le développement commercial, la recherche de financement. Suite à l’appel à projets lancé en juin 2013, 14 startups sont désormais sélectionnées pour intégrer la structure parisienne :

AEDMAP : Solution globale de défibrillateurs. Le dispositif s’appuie sur une plateforme logicielle qui permet de visualiser l’ensemble des défibrillateurs installés, leur état de fonctionnement et les interventions nécessaires.

Data Med Care: Une plate-forme en ligne permettant le suivi de patients traités par pression positive continue (PPC) et de toutes autres pathologies chroniques télé-surveillées.

Dr Sport : Une plate-forme web dont le but est d’assurer un suivi médical des sportifs pour surveiller leurs pathologies (tendinites, entorses…) et améliorer leurs performances. la start-up est accompagnée par l’incubateur HEC.

EASYstem: Logiciels d’exploitation de données au service de la performance et de l’interopérabilité du système de santé. La start-up propose des interfaces pour que les différents professionnels de santé puissent échanger plus facilement et disposer des bonnes informations au bon moment.

Eeleo : Solution de télésurveillance sous forme d’un boitier qui permet de collecter à distance les données médicales de patients atteints de pathologies chroniques. Il est accompagné d’une application smartphone.

Khresterion: Logiciel d’aide à la prise de décision dans le domaine du médical grâce à l’intelligence artificielle. Le but: aider les professionnels de santé à poser des diagnostics ou faire un choix de traitement pour les patients atteints de diabète ou de cancers.

LeStaff.com: Plate-forme collaborative qui doit permettre aux médecins praticiens de valider leur obligation annuelle de développement professionnel continu (DPC) par le biais de la mise en contact des expertises.

Macadam Tonic: Plate-forme web d’accompagnement des particuliers dans leurs activités physiques, conçue par des professionnels de la santé et du sport. Un outil de lutte contre la sédentarité.

Medappcare:  Société spécialisée dans l’évaluation et la recommandation d’applications mobiles dans le domaine de la santé. Les acteurs de la e-santé peuvent se faire conseiller pour identifier les meilleurs applications à conseiller à leurs patients ou clients.

MédecinDirect: Plate-forme médicalisée qui donne accès à des services médicaux aux assurance, complémentaires santé, associations de patients ou entreprises.

MonDocteur: Site permettant de consulter les disponibilités des médecins environnant et de prendre un rendez-vous. Praticiens et patients peuvent donc interagir en temps réel.

PatientsWorld: Plate-forme web interactive et interconnectable qui fournit aux acteurs de santé un réseau-social, des programmes et suivi de santé.

Santech: Logiciel permettant d’automatiser la relation entre les patients et les personnels soignants. Le malade est réponsabilisé dans la gestion quotidienne de sa santé.

Umanlife: Solution de sauvegarde en ligne de toutes les informations sur la santé, le bien-être d’une personne.

Les treize grandes entreprises et institutionnels à l’origine de ce programme d’incubation e-santé sont: Air Liquide, l’AP-HP, la Caisse des Dépôts, CNR Santé, Covéa, DomusVi, Groupe La Poste, Philips, Groupe SEB, Sanofi, Samsung, SFR et la Société Générale. Les start-ups vont bénéficier d’un accès privilégié à ces grandes entreprises partenaires et plus largement à l’ensemble de l’écosystème francilien de l’innovation, ainsi qu’aux programmes de formation et d’accompagnement de Paris Région Lab.

« Depuis quelque temps, les grandes entreprises et les institutions démontrent un attrait important pour les start-ups, au travers notamment de programmes thématiques d’incubation. En s’associant entre eux, ces groupes cherchent aujourd’hui à trouver des synergies multiples avec ces jeunes entreprises innovantes » explique Jean-François Galloüin, directeur général de Paris Région Lab dans un communiqué paru le 14 mai 2014.

Pour rappel, le marché global de l’informatisation de la santé est compris entre 2,2 et 3 milliards d’euros par an. En France, le secteur de l’informatisation des soins représente entre 23 500 et 30 700 emplois d’après les données fournies par le gouvernement.

Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This