ActualitéAffaires publiquesBusinessParisStartup

Partenariat numérique entre Paris et San Francisco

Main dans la main dans le développement économique par l’innovation, c’est l’objectif du rapprochement des écosystèmes numériques des deux villes que vient d’annoncer sur son site la Ville de Paris, par la voix de Jean-Louis Missika,  adjoint chargé de l’innovation, de la recherche et des universités.

ParisSF

Bertrand Delanoë a signé aujourd’hui avec Ed Lee, maire de San Francisco, une convention de coopération axée sur l’économie numérique et les villes intelligentes (smart cities).  Les deux villes vont par exemple coopérer sur la création de solutions comme la gestion du trafic, l’énergie, la mobilité…L’INRIA ( Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique, Paris) et le CITRIS (Center for Information Technology Research in the Interest of Society, UC Berkeley) ont lancé un programme commun.

Réunion avec le maire de San Francisco et les acteurs de la Silicon Valley

Cet accord a été conclu avec le soutien du Consulat général de France à San Francisco, il fait suite à une une réunion de travail s’est tenue entre Anne Hidalgo, première adjointe, Ed Lee, maire de San Francisco, Jean-Louis Missika,  Ron Conway, l’investisseur emblématique de la Silicon Valley et des entrepreneurs ayant connu l’expérience de la bi-localisation, dont Stéphane Distinguin, président de Cap Digital. Cet échange a permis d’identifier des pistes de travail concrètes pour les mois à venir.

« Paris et San Francisco, digital sister cities »

Citant comme exemple le Festival Futur en Seine ( Cap Digital), le communiqué indique que l’accord donnera aux entreprises une meilleure visibilité à l’international. A terme, le partenariat tend à proposer une bi-localisation des startups en région parisienne et dans la Silicon Valley qui sera favorisée via des programmes spécifiques, afin de donner aux meilleures de ces jeunes entreprises une dimension et un marché d’envergure mondiales. La convention de coopération vient renforcer le partenariat qui faisait depuis 2006 des deux villes des « Digital sister cities » (jumelles numériques).

Pour Jean-Louis Missika, « il est essentiel d’aider les startups parisiennes à se développer en Californie, où elles trouveront les capitaux et l’accès au marché américain essentiels pour leur croissance et la création d’emplois à Paris. De la même façon, Paris doit être la destination de choix pour les sociétés californiennes qui souhaitent s’implanter en Europe ».

3 commentaires

Bouton retour en haut de la page
Partenariat numérique entre Paris et San Francisco
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom