A la uneHR TechMarketing & CommunicationSemaine de l'emploi

LinkedIn: ces 8 erreurs qui font mal au personal branding

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

2015 est l’année de l’accélération pour LinkedIn. Le réseau professionnel au huit millions de membres a mis en place une stratégie de rachat pour asseoir son positionnement sur le marché de la formation et de l’emploi. En avril, le site débourserait la somme pharaonique de 1,5 milliards de dollars pour racheter le catalogue de vidéos de formation de Lynda. Un mois plus tôt, LinkedIn rachetait Careerify, une start-up spécialisée dans la gestion des ressources humaines.

En quelques années, LinkedIn est devenu un outil incontournable pour asseoir sa visibilité sur internet, en particulier pour les personnes à la recherche d’un emploi. Mais son usage reste parfois maladroit et il arrive même qu’un « mauvais » profil puisse desservir son utilisateur.

Quelles sont donc les 8 erreurs à éviter sur LinkedIn ?

#1 Pas de selfie !

Un profil avec une photo à sept fois plus de chance d’être consulté. Néanmoins, cette photo doit respecter certains critères :  être récente, reconnaissable, et professionnelle ! Pas de photos de vacances donc…

#2 L’invitation avec le texte par défaut de LinkedIn

Personnalisez vos demandes de contact en fonction des conditions de rencontre avec cette personne (événement, etc.)

Un message dédié est bien plus engageant et permettra à votre relations de mieux vous resituer.

#3 Le profil incomplet

Le profil LinkedIn est le porte-parole de votre crédibilité professionnelle sur Internet. Il doit donc être dûment complété sur les éléments suivants : le résumé de votre profil, votre expérience, vos compétences et votre phrase de titre.

#4 Le manque de liens externes

Renseigner vos liens externes sur Linkedin (site web de l’entreprise, blog, etc.) permet une réelle optimisation de votre SEO à partir de LinkedIn et ainsi de renforcer votre personnal branding.

#5 La suppression d’anciens emplois ou du bénévolat

Même si vous avez réalisé une réorientation professionnelle, il vaut mieux laisser en ligne vos anciennes expériences pour prouver que vous n’avez pas été inactif durant toute une période de votre vie.

De plus, même si cette expérience vous semble obsolète aujourd’hui, vous ne connaissez pas les critères de sélection recherchés par les employeurs ! Votre expérience ultérieure peut faire la différence entre votre candidature et celle d’un autre !

#6  Le spam des relations

La tolérance sur LinkedIn en nombre de message est beaucoup plus faible que sur Twitter, il est donc nécessaire d’être précautionneux sur votre flux d’actualité pour ne pas spammer vos relations.

#7 La publication automatique de liens

Des outils permettent aujourd’hui de publier sur vos différents comptes sociaux : Facebook, Twitter, Linkedin, etc.

Néanmoins, cette publication en masse n’est pas forcément pertinente pour LinkedIn. Le contenu posté doit être de qualité et le formatage de Twitter n’est pas forcément adapté. Soignez vos liens et vos publications, ils illustrent votre veille et donc votre crédibilité professionnelle !

# 8 L’attentisme

Beaucoup d’utilisateurs pensent qu’avoir un profil sur LinkedIn suffit mais les employeurs ne tomberont probablement pas par hasard sur votre profil, avant de s’étonner de votre excellence puis de vous proposer un emploi sur-le-champ.

Créez du contenu de qualité, alimentez votre profil, interagissez dans des groupes pour vous faire repérer !

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
LinkedIn: ces 8 erreurs qui font mal au personal branding
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
[Série A] Staffing : Whoz lève 25 millions d’euros auprès de PSG Equity
HR Path lève 225 millions d’euros, dont la moitié en fonds propres
Acquisition client : Tagadamedia rachète Mediazeen pour accélérer sur la qualification de leads
[Série A] Reveal lève 50 millions de dollars auprès d’Insight Partners
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media